A la uneActualitésGardSanté

ÉDITORIAL Coronavirus : l’optimisme n’empêche pas la prudence

Photo d'illustration DR

On souffle un peu. L'épidémie de coronavirus connaît un reflux dans le Gard. En une semaine, entre le 23 avril et le 30 avril, le taux d'incidence est passé de 360 pour 100 000 habitants à 274,6 hier soir. Une bonne nouvelle donc qui permet de sortir de la zone "rouge écarlate" fixée à 400 pour 100 000 habitants et qui aurait probablement empêché la deuxième étape du déconfinement le 19 mai. Ainsi, si les chiffres poursuivent cette inexorable baisse, le couvre-feu sera repoussé à 21h et tous les commerces pourront rouvrir. Mais aussi les terrasses, les musées, les salles de cinémas et les théâtres ; avec des jauges limitées toutefois. Enfin un semblant de vie normale, même avec le masque et en respectant la distance désormais réglementaire en temps de pandémie. Mais l'optimisme n'empêche pas la prudence. D'autant que ces bons chiffres méritent une attention sur plusieurs jours pour confirmer cette tendance. D'abord, parce que l'incidence moyenne en France est de 245, le Gard reste encore au-dessus. Ensuite, dans le département, la tension hospitalière est toujours supérieure à 100%. Avec 118%, les patients covid-19 occupent plus de lits de réanimation qu'il n'y en avait avant l'épidémie. Mais cela baisse aussi. Lentement mais sûrement. Un chiffre progresse vite lui par contre, c'est celui de la vaccination. Et les deux phénomènes sont probablement directement liés. Les 200 000 premières injections dans le Gard sont proches selon covid Tracker. C'est 25% de la population déjà. Et il reste encore de la place. 1  988 créneaux de vaccination disponibles hier soir dans 13 centres de vaccination du Gard selon le chiffre recensé par le site Vitemadose, spécialisé dans la détection des créneaux de vaccination disponibles sur les différentes plateformes de réservation. Pendant des semaines beaucoup ont tiré à boulet rouge sur le Gouvernement et son manque d'anticipation sur les doses de vaccins. Maintenant que l'offre est là pour les plus de 50 ans sans exception et les moins de 18-50 ans susceptibles de développer une forme grave, il n'y a plus qu'à !

Abdel Samari

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité