A la uneFaits DiversGard

DIRECT Double assassinat dans les Cévennes : une détonation entendue ce soir, évacuation en cours

Le pont de Bourgnolles entre Saumane et Les Plantiers fermé à la circulation tout au long de la journée. (Photo C.M)

Notre journaliste présent sur place dans le village de Saumane, à 4,5 Km de la commune des Plantiers où s'est déroulé mardi un double homicide, a entendu une grosse détonation dans les bois environnants.

Depuis mardi matin, une traque est en cours avec 300 gendarmes à la recherche du tireur. Il est introuvable depuis près de 36 heures. Ce mercredi soir vers à 19h, cette grosse détonation a figé les nombreux journalistes présents et les badauds. Quelques minutes après ce qui semble être un tir, les gendarmes d'élite du GIGN sont arrivés sur place pour sécuriser les lieux.

Un hélicoptère a survolé à basse altitude la zone pendant près d'un quart d'heure avant de se poser près de la salle des fêtes du village de Saumane. Les gendarmes ont demandé à tous les habitants de rentrer chez eux et de rester confinés. Les journalistes et badauds ont été regroupés à la mairie de Saumane avant d'être exfiltrés pour une évacuation sous escorte de cette vallée... Ils ont été regroupés à 10 kilomètres de Saumane dans le village de l'Estréchure, alors que les forces de gendarmerie font le trajet en nombre en sens inverse.

"Il n'y a pas d'autorisation de chasse en ce moment dans le secteur. S'il s'agit d'un chasseur c'est un braconnier", a confié un habitant du village à notre reporter. Le fugitif des Cévennes devenu l'ennemi public numéro 1 depuis hier a-t-il été retrouvé ?

Un instant plus tard le procureur de la république de Nîmes, Eric Maurel indiquait: "la détonation entendue pourrait être un tir. Par précaution, nous procédons à la levée de doute en exploitant la zone". Pour l'instant le fugitif n'a pas été retrouvé ou localisé.

Un peu plus tard dans la nuit de mercredi à jeudi, on apprenait que les recherches dans le secteur n'avaient pas été fructueuses. L'homme traqué est toujours en cavale malgré la présence cette nuit encore de plusieurs centaines de militaires.

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité