A la uneActualitésNîmes

LE 7H50 d’Évrard Zaouche : « Très heureux et prêt » pour l’ouverture du CGR Nîmes le 19 mai 2021

Évrard Zaouche dirige le cinéma CGR de Nîmes (photo : Objectif Gard)

Après plusieurs mois de fermeture, le cinéma CGR à Nîmes va ouvrir à nouveau ses portes aux passionnés de cinéma. Le directeur, Évrard Zaouche, nous explique comment tout cela va se dérouler. Interview.

Objectif Gard : Dans moins d'une semaine, votre cinéma à Nîmes rouvre. Heureux ?

Évrard Zaouche : Très heureux et prêt. Même si les premiers jours, on devra s'adapter avec une jauge à 35%. Le 9 juin, on pourra accueillir jusqu'à 65% des spectateurs dans les salles. Et nous serons à 100% le 30 juin. Sachant que tous les protocoles sanitaires seront au rendez-vous : port du masque dans les salles, sens de circulation à l'intérieur du cinéma afin que personne ne se croise. Et nous demanderons aux familles de plus de six personnes de s'espacer entre les fauteuils. Par ailleurs, nous avons ouvert les réservations automatisées afin de contrôler les flux dans les différentes salles mais comme je m'y attendais, et c'est une bonne nouvelle, les résultats sont déjà très encourageants.

Un film semble rencontrer un vif succès, c'est Demon Slayer...

Exactement. Ce manga devrait être l'un des beaux succès de 2021. Après une semaine d'ouverture des réservations, on a déjà plus de 150 Gardois qui ont pris leur billet. Sans promotion, tout cela est donc de bon augure.

Reste une question, le pop corn ! Pourra-t-on en manger ou pas pendant les séances ?

Rien n'est décidé encore, on se réfèrera au décret qui officialise l'organisation.

Même sans pop corn, la programmation des prochaines semaines sera alléchante ?

Je vous dis oui. D'abord avec Tom et Jerry qui fera le bonheur des petits comme des grands. Demon Slayer on vient d'en parler. Je pourrais vous citer Envole-moi avec Victor Belmondo, Yoann Eloundou ou encore Gérard Lanvin. Et des reprises de films qui nous ont fait confiance à l'automne avant la fermeture : Adieu les cons d'Albert Dupontel, 30 jours max, ADN de Maïwenn. Tous seront là dès le 19 mai.

D'autres films ne seront pas à l'affiche car pendant la fermeture, ils ont été diffusés directement sur les plateformes comme Netflix, Disney + ou encore Amazon Prime...

Il y a des règles. Ceux qui ont fait preuve de déontologie seront dans nos salles les prochaines semaines. Pour les autres, directement sur les plateformes, vous ne les verrez pas au cinéma, c'est certain. Il existe un bras de fer aujourd'hui avec les plateformes mais il est hors de question de finir comme en Ligue 1 avec Mediapro. Il y a un partenaire historique, Canal Plus pour le citer, et il doit être respecté.

Est-ce que le phénomène actuel vous inquiète ?

Non et c'est un non franc et massif. Le problème existait de toute façon avant la crise sanitaire, il s'est simplement accentué. Rappelez-vous de la polémique autour des deux films primés à Cannes qui sont sortis sur Netflix mais jamais dans les salles. Il y a par ailleurs aux États-Unis une levée de bouclier contre ces méthodes. Et puis, on nous a annoncé combien de fois la mort du cinéma ? Avec l'arrivée de la télévision, puis du DVD, on est toujours là. Probablement car le cinéma est le dernier maillon de la chaîne. C'est la sortie dans les salles qui offre ensuite tous les possibles avec une exploitation en VOD, en DVD, à la télévision.

Revenons donc au cinéma et à cet été. Qu'est-ce qui sera au programme au CGR Nîmes ?

D'abord, un beau cadeau, la fête du Cinéma le 30 juin. Puis de nombreux films comme le dernier Fast and Furious, OSS 117, Kamelott. Et d'ici la rentrée prochaine, James Bond ou encore le nouveau Top Gun avant Les Tuches pour Noël.

Un mot pour finir sur l'initiative que vous avez lancé pendant cette période de fermeture : les ambassadeurs. De quoi s'agit-il ?

C'est un moyen de garder le contact avec nos fidèles spectateurs. Il suffit de s'inscrire en laissant son adresse mail et son téléphone. En contrepartie, on vous informe sur les films qui sortent et vous bénéficiez de tarifs réduits, d'avant première pour rencontrer des acteurs et réalisateurs. Ce sont déjà plus de 400 personnes qui sont devenues des ambassadeurs du cinéma. J'espère atteindre les 1 000 à la fin de l'été.

Propos recueillis par Abdel Samari

Plus d'informations et pour réserver une séance, cliquez ICI

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité