A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

FAIT DU SOIR « On a 10% de chances de gagner », un infime espoir pour Nîmes Olympique

 

Face à Lyon, il ne faudra pas gâcher les rares opportunités qui vont se présenter (Photo Anthony Maurin)

Pour le compte de la 37e journée de Ligue 1, Nîmes Olympique (19e, 35 pts) reçoit l'Olympique Lyonnais (4e, 73 pts) au stade des Costières. Pour espérer encore accrocher une place de barragiste, les Crocos n'ont plus le choix et doivent gagner leurs deux derniers matchs.

La large victoire obtenue à Metz (0-3), dimanche dernier, a permis d'entretenir l'espoir. Relégable, Nîmes reste à deux points de Nantes, barragiste, à deux journées de la fin où six points sont encore à prendre. Mathématiquement ça reste jouable et même Lorient et Strasbourg ne sont qu'à trois points. Deux succès suffiraient pour se maintenir directement et quatre points pour arracher un inespéré barrage face à une formation de Ligue 2. Mais le hic ce sont les adversaires que vont croiser les Nîmois sur ces deux derniers duels.

Des Rennais à la lutte pour obtenir la cinquième place synonyme de Ligue Europa et d'abord Lyon, quatrième, qui vise la troisième marche du podium pour se qualifier en Ligue des champions. Au même moment, Nantes se déplacera à Dijon, déjà condamné à descendre en Ligue 2. "Sur le papier, effectivement on a aucune chance, on est mort. Mais c'est du foot ! Je dirai que l'on a 10% de chances de gagner", concède Pascal Plancque conscient de la montagne qui se dresse devant son équipe. Dans leur quête de cette troisième place, possédée actuellement par Monaco avec un point d'avance, les Lyonnais ont donc obligation de l'emporter aux Costières où le NO reste sur cinq réceptions sans succès.

"Compter sur cette réussite retrouvée"

Un cador de la Ligue 1 qui surfe sur une série impressionnante cette saison à l'extérieur de 10 victoires, sept nuls et une seule défaite. C'était lors de la journée inaugurale à Montpellier (2-1). Néanmoins, après le regain observé en Moselle et cette victoire acquise avec la manière, un infime espoir réside encore. "On espère pouvoir compter sur cette réussite retrouvée, qui nous fuyait il y a quelques semaines", confie le coach nîmois. Comme lors de la victoire à Lille (2-1), il faudra produire une prestation parfaite dans un match où le scénario devrait correspondre au jeu des Gardois. Bien défendre et procéder en contre pour faire chuter un club qui a perdu qu'à deux reprises sur les 11 dernières journées face aux deux premiers : Lille (2-3) et le PSG (2-4).

Clément Depres effectue son grand retour dans l'équipe nîmoise (Photo Corentin Corger)

Pour y parvenir, Pascal Plancque devrait aligner quasiment le même onze de départ qui s'est imposé en terre messine, à l'exception de Gaëtan Paquiez touché au tendon d'Achille. Éloigné du groupe depuis deux rencontres, Sofiane Alakouch a donc été rappelé et devrait débuter dans le couloir droit. Le 4-2-3-1 devrait  être reconduit avec le capitaine Renaud Ripart en meneur de jeu. Victime d'une contracture musculaire, Yassine Benrahou est forfait tout comme Anthony Briançon, qui ressent à nouveau des douleurs au genou. Deux joueurs que l'on ne reverra plus cette saison. Florian Miguel est aussi absent, blessé aux adducteurs. Lucas Dias et Pablo Martinez restent indisponibles.

Depres is back

Si Alakouch est revenu, le "loft" reste bien rempli avec Sidy Sarr, Sami Ben Amar, Haris Duljevic, Nolan Roux et Karim Aribi encore écartés. Ils n'étaient pas présents au dernier entraînement ce samedi matin. Lucas Buades y était et c'est finalement lui qui n'a pas été convoqué pour figurer sur la feuille de match demain. Nassim Chadli a été retenu ainsi que Mahamadou Doucouré et Antoine Valerio, pour la deuxième fois cette saison. Mais la principale nouvelle c'est le retour de Clément Depres. Victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche, le 23 janvier 2019 face à Angers où il avait inscrit un doublé avant de se blesser, l'attaquant né à Nîmes et formé au club a donc mis près de deux ans et demi pour se rétablir complètement.

"J'ai eu une traversée du désert très longue avec beaucoup de remise en question avec trois opérations différentes. C'est un peu inespéré mais j'ai beaucoup travaillé pour être là aujourd'hui", commente le numéro neuf du NO qui avoue avoir "failli arrêter plus d'une fois". Après deux semaines à participer aux séances collectives, son entraîneur a donc décider de l'intégrer à l'équipe, "il amène une énergie et un état d'esprit très positifs, on a besoin de ça en ce moment", félicite Pascal Plancque. "Ça peut évoluer très vite d'un jour sur l'autre. Ce match de demain c'est du bonus", savoure cet enfant du club prêt évidemment à entrer en cours de rencontre et pourquoi pas marquer le but qui aiderait au maintien des siens. Du rêve à la réalité, avec Nîmes Olympique on ne sait jamais !

Corentin Corger

Le groupe retenu : Reynet, Dias - Alakouch, Burner, Ueda, Landre, Guessoum, Meling - Cubas, Ahlinvi, Fomba, Deaux, Valerio - Chadli, Ferhat, Eliasson, Ripart, Koné, Depres, Doucouré

Le onze probable : Reynet - Alakouch, Ueda, Landre, Meling - Cubas, Fomba - Eliasson, Ripart (cap.), Ferhat - Koné 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité