A la uneNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Le match vu de Lyon : une seule option, la Ligue des champions

Le Belge Denayer est de retour dans le groupe pour cette rencontre (Photo Anthony Maurin)
Ferhat et les Nîmois vont affronter une équipe quasi intouchable à l'extérieur (Photo Anthony Maurin)

Ce dimanche à 21 h, Nîmes Olympique (19e, 35 points) reçoit l'Olympique Lyonnais au stade des Costières pour le compte de la 37e journée de Ligue 1. À la veille de ce match où la victoire est obligatoire pour les Crocos afin de prétendre encore à la place de barragiste, Objectif Gard présente les forces en présence au sein du club rhodanien. 

À l'aube de la 34e journée, les Lyonnais étaient revenus à trois points du leader Lille et dans la course au titre. Menant de deux buts, les Gones ont été renversés 3-2 par des Dogues affamés avalant au passage les derniers espoirs de finir premier pour l'OL. "La défaite face à Paris avec 4-0 au bout d'une heure de jeu a fait mal aussi. Face à Mbappé on avait l'impression que Marcelo avait laissé le frein à main", constate avec humour Christian Lanier, journaliste pour le quotidien Le Progrès. Deux revers qui sont les deux derniers enregistrés par Lyon sur les 11 dernières journées. "Ce qui est râlant, ce sont les deux faux pas à la maison contre Metz (1-0) et Montpellier (2-1)", poursuit-il.

Si le titre n'est plus jouable, Lyon se concentre désormais sur le podium et sur Monaco, situé à un point, avec pour mission de se qualifier en Ligue des champions. Un objectif sportif mais également crucial pour la santé financière du club. "Franchement c'est vital, ça créé pas mal de tensions. Le club a contracté deux prêts garantis par l'État de 95 M€ puis de 75M€ pour maintenir le niveau de vie et le paiement des salaires. Il faut aussi rembourser un emprunt à la Ligue. Sans Ligue des champions, il faudra descendre d'un cran car le club ne pourra plus assumer les gros salaires", assure celui qui suit au quotidien les Lyonnais pour la presse locale.

À l'extérieur : "Un parcours de champion"

L'absence de billetterie à cause du huis clos lié au contexte sanitaire a entraîné un manque à gagner de 33 M€. Les Lyonnais n'ont donc pas le choix et doivent finir devant les Monégasques dans une saison plutôt réussie. "Ce qui est impressionnant c'est leur parcours à l'extérieur avec 10 victoires, 7 nuls et une défaite. C'est rare, ça ressemble à un parcours de champion", commente Christian Lanier. Des chiffres peu rassurants pour les Nîmois. L'unique revers loin du Groupama Stadium date de la première journée à Montpellier (2-1). En tête du championnat, la cadence est assez élevée avec beaucoup de points au compteur pour les quatre premiers. Les hommes de Rudi Garcia comptent actuellement 73 points c'est cinq de plus que le titre de 2002-2003, la première saison à 20 clubs.

La principale arme lyonnaise se nomme Memphis Depay (voir ci-dessous) mais cette équipe est composée d'un milieu très performant. "En France, c'est sans doute le meilleur, confie Christian Lanier, Caqueret prend sérieusement du galon, Thiago Mendes est un joueur adroit et Paqueta est une sacrée trouvailles." Le seul bémol se situe sur les ailes en attaque, "Toko Ekambi et Kadewere ne sont pas des joueurs de couloir, ils y jouent pas défaut. Ils ont été moins bons sur la phase retour, un peu essoufflé."

Le Zimbabwéen est la seule absence marquante côté rhodanien, il souffre des adducteurs, avec De Sciglio suspendu. En revanche, Denayer fait son retour en défense centrale tout comme Marcelo. Le Brésilien revient de suspension à l'instar de Caqueret au milieu et de la star hollandaise en attaque. C'est donc quasi au complet que les Lyonnais débarquent aux Costières. Pour réaliser l'exploit, les Nîmois peuvent s'inspirer du match aller où ils avaient décroché le nul (0-0) malgré les 16 tirs adverses.

 Les joueurs à suivre : Depay et Paqueta

"C'est un drôle de phénomène ! Il peut décider du tournant d'un match et a un côté imprévisible", définit Christian Lanier au sujet de Memphis Depay. Deuxième meilleur réalisateur du championnat (19 buts) et co-meilleur passeur avec 10 offrandes, le Néerlandais affole les stats. En fin de contrat le 31 juin prochain l'attaquant devrait partir libre, au grand dam de Jean-Michel Aulas et certainement rejoindre le FC Barcelone.

Outre Depay, Lucas Paqueta (23 ans) est la révélation lyonnaise cette saison. "Il ne va pas très vite mais il a une adresse incroyable. Au début, il jouait milieu droit et Rudi Garcia l'a recentré meneur de jeu. Il a marqué sept buts depuis." Après une première expérience délicate à l'AC Milan, le Brésilien s'est révélé dans le Rhône où il est lié jusqu'en 2025.

Corentin Corger

Le onze probable : Lopes - Dubois, Denayer ou Diomandé, Marcelo, Cornet - Caqueret, Thiago Mendes - Cherki, Paqueta, Toko Ekambi - Depay. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité