GardJustice

GARD 5 ans d’inéligibilité pour l’ancien maire reconnu coupable de harcèlement

Palais de justice cour d'appel Nîmes 8-9-2020 (photo Norman Jardin)

L'ancien maire de la petite commune gardoise de Collorgues a été condamné, ce mardi 1er juin, à une peine de 5 mois de prison avec sursis et 5 ans d'inéligibilité devant la cour des appels correctionnels de Nîmes.

Une peine très largement aggravée sur l'inéligibilité par rapport au jugement du tribunal correctionnel de Nîmes  qui avait infligé il y a un an 2 ans d'inéligibilité à l'ex premier magistrat de la commune, toujours conseiller municipal.

Il a été reconnu coupable de "harcèlement". Deux femmes avaient déposé des plaintes contre lui. Il s'agit de la secrétaire de mairie et de l'ancienne correspondante du journal Midi Libre. Cette dernière aurait vu sa vie devenir un enfer dans le village après avoir publié des articles peu appréciés par le premier magistrat de la commune. Elle aurait ensuite été épiée, subi des surveillances et des tracas administratifs réguliers, selon ses déclarations devant les enquêteurs.

Pour la secrétaire de mairie, à son retour de congés maternité, son bureau avait été installé dans un couloir en guise de punition. Elle a dénoncé des vexations et des reproches réguliers, avait souligné l'avocat des parties civiles, maître Philippe Expert.

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité