GardJustice

ASSISES Il tue sa mère à coups de couteau

L'avocat général Alexandre Rossi sera la voix de l'accusation lors de ce procès de matricide

"Meurtre sur ascendant", c'est le crime reproché à un homme aujourd'hui âgé de 41 ans. Il est renvoyé à partir de ce jeudi 3 juin au matin devant la cour d'assises du Gard pour avoir tué sa mère d'une dizaine de coups de couteau.

Les faits sont survenus le 4 août 2017, à Vergèze, dans la maison familiale. À son retour le père constate que son épouse, à terre, est lardée de coups de couteau. Rapidement, le fils, Nicolas, qui a des problèmes psychiatriques avérés, est suspecté. D'autant qu'il est introuvable. Il a pris la fuite avec son véhicule. Il se rendra le soir même dans l'Aude à des policiers municipaux à qu'il avouera sans aucune émotion avoir tué sa mère.

Durant la phase d'instruction, l'homme refusera les expertises psychiatriques, n'acceptera pas d'évoquer les faits et sa vie. Une procédure compliquée et il est difficile encore aujourd'hui de savoir vraiment comment cet événement est survenu.

L'accusé avait avant les faits des antécédents psychiatriques connus. Il avait effectué plusieurs séjours en unité hospitalière spécialisée. Il est défendu par maître Aoudia, tandis que la partie civile est représentée par Me Jean-François Reynaud. C'est Alexandre Rossi qui sera la voix du ministère public. Le verdict devrait tomber vendredi soir.

Boris de la Cruz

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité