A la uneActualitésNîmes

ÉDITORIAL Souriez, on vous a reconnu !

Photo d'illustration

Souriez, vous êtes filmés ! Afin de lutter efficacement contre l’insécurité, la ville de Nîmes s’est dotée en 1999 d’un conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD). Depuis, il a aussi accéléré le mouvement avec l'installation de plus de 400 dispositifs de vidéosurveillance un peu partout. Objectif : favoriser la tranquillité du quotidien. Malgré les derniers événements dramatiques et le renforcement des violences dans certains quartiers, on peut dire que l'efficacité de ces caméras a fait ses preuves. À Nîmes, les images sont exploitées par la police ou encore les gendarmes sur réquisition. Et la réussite d'opérations de recherche ou la résolution d'affaires sont rendues possibles grâce à l'intervention et l'exploitation d'images. C'est pourquoi le maire de Nîmes ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Il l'a promis l'année dernière lors des Municipales, il y aura encore plus de surveillance automatisée à Nîmes. Il pourrait même, pourquoi pas, s'inspirer de la proposition de son ex-collègue chez Les Républicains, la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, qui vient d'annoncer son intention de proposer prochainement la mise en place d'un système de reconnaissance faciale qui permettrait d'identifier, via les caméras de vidéosurveillance, les personnes "condamnées pour terrorisme" à l'entrée des gares. Rappelons que la surveillance individuelle ou la reconnaissance faciale sont interdites aujourd'hui par la CNIL car elle vont à l'encontre de la protection individuelle. Toutefois, la commission européenne imagine de faire évoluer ce recours dans des situations bien précises. Avec la magie de l'intelligence artificielle. Lorsque cela est strictement nécessaire pour rechercher un enfant disparu, prévenir une menace terroriste spécifique et imminente ou détecter, localiser, identifier ou poursuivre l'auteur ou le suspect d'une infraction pénale grave. Mais cette proposition de la commission n'est pas encore en vigueur. Le Parlement européen et les États membres doivent désormais se prononcer avant qu'elle puisse s'appliquer. Cela ne saurait tarder. Faites coucou à la caméra et souriez, on vous a reconnu !

Abdel Samari

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité