A la uneActualitésGardPolitiqueVidéo

FAIT DU JOUR VIDÉO Trois minutes pour comprendre à quoi sert le Département

Les élections départementales se tiennent les 20 et 27 juin. Si vous avez plus de 18 ans et que vous êtes inscris sur les listes électorales, vous êtes concernés. Mais avant d’aller voter, piqûre de rappel sur ce qu’est le conseil départemental du Gard et comment il agit sur notre quotidien.

Le conseil départemental, à quoi ça sert ? Voilà l’une des questions que l’on est tenté de se poser avant le premier tour des élections départementales (*) programmé le 20 juin prochain. Au-delà d’orner nos plaques d’immatriculation, le Département est une collectivité. L’une des plus vieilles de France d’ailleurs !

Chaque année, les 46 conseillers départementaux votent un budget d’environ un milliard d’euros, dont la plus grosse partie est dédiée à l’action sociale : versement du RSA (Revenu de solidarité active) ou des allocations pour les adultes handicapés. C’est aussi le département qui construit des maisons de retraites ou des maisons d'enfants à caractère social (anciennement foyers). Des missions confiées par l’État aux collectivités à l’instar également de l’aide aux mineurs-non accompagnés. Le conseil départemental, c’est aussi les routes avec un réseau de plus de 4 000 km. C’est le financement des pompiers du Gard avec près de 47 M€ par an. La collectivité a la charge d’entretenir les 53 collèges publics du Gard.

On retrouve aussi des compétences dites facultatives comme les aides allouées aux associations culturelles et sportives. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le site du Pont du Gard est géré sous la forme d’un établissement public financé par le Département. Toujours au titre des compétences facultatives figurent les précieuses subventions délivrées aux communes, leur permettant de financer leurs projets comme une station d’épuration ou une traversée d’agglomération.

D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si les présidents de conseils départementaux deviennent sénateurs. Un mandat taillé sur-mesure puisque ce sont les élus locaux (maires, conseillers municipaux…) qui votent pour élire les sénateurs du Palais du Luxembourg à Paris.

Thierry Allard et Coralie Mollaret 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité