ActualitésCultureNîmes

NÎMES Ciné Campo, première… Ça tourne !

Violette Barratier et le club taurin de Marc Serrano organiseront la première édition de Ciné Campo le samedi 10 juillet 2021. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)

Ciné Campo est le nouvel événement à retenir dans le calendrier culturel nîmois. Le rendez-vous est donné le samedi 10 juillet à partir de 12 heures, en présence du réalisateur Christophe Barratier et du matador Marc Serrano.

Le script de cette journée culturelle est signé Violette Barratier en coordination avec le club taurin Marc Serrano. Ciné Campo ou l'art d'associer le 7e art et la tauromachie, de réunir sur un seul et même événement les deux hommes de sa vie. Le premier, Christophe Barratier, son papa, réalisateur des Choristes entre autres, Envole-moi plus récemment et Le Temps des secrets à venir. Le second, Marc Serrano, son compagnon nîmois.

Le matador encore en activité, avait pris son alternative dans les arènes de la Cité des Antonin, en juin 2000. "Cet événement est né d'une envie de retrouver une vie de fête, de se retrouver après la période de séparation liée au covid", se réjouit la jeune femme âgée de 26 ans. Celle qui vit entre Nîmes, Madrid et Paris déborde d'énergie et ne s'interdit rien. La comédienne s'est lancée dans la chanson et a sorti un premier single "Apprenez-moi" suivi d'un clip vidéo tourné dans son jardin nîmois au printemps 2020. L'album sera quant à lui révélé cet été.

Violette Barratier et le club taurin de Marc Serrano organiseront la première édition de Ciné Campo le samedi 10 juillet 2021. (Photo : Stéphanie Marin/Objectif Gard)

Ce goût pour la musique, elle le partage avec son père qui avant de passer derrière la caméra, grattait la guitare en tant que professionnel. Un coup de main assuré à découvrir sur le titre "De visage en visage" du premier opus de Violette. La tauromachie est une autre passion commune. Le père l'a transmise à sa fille, comme sa mère l'avait fait avec lui. Christophe Barratier a produit en 2000 le film de Marianne Lamour, Luis Miguel Dominguin, el numéro uno.

Un documentaire qui sera présenté lors de la première édition de Ciné Campo au cinéma CGR de Nîmes à 12h. La projection sera suivie d'une master class animée par le cinéaste. "Je pense que ce sera un réel temps d'échanges entre les Nîmois et mon père. Sur le cinéma, sur sa passion qu'est la tauromachie. Marc sera également présent", précise Violette.

La transmission, l'ouverture... Il n'est pas question de faire de cette journée un entre-soi. "Ceux qui ne connaissent pas la tauromachie ont aussi leur place au sein de cet événement. L'après-midi, aura lieu une tienta de novillos de la ganaderia de Dominique Cuillé, toujours en présence du matador nîmois qui mènera la lidia. Une tienta est un entraînement qui sert à la sélection des futurs toros. Des explications seront données aux personnes pour leur permettre de comprendre ce qui se passe, comment ça fonctionne", ajoute la pétillante organisatrice de Ciné Campo.

Toute la tienta sera accompagnée par les notes de guitare classique jouées par Christophe Barratier. Les échanges et conversations se poursuivront ensuite autour d'un bon repas, puis de s'interrompre pour écouter la jolie voix de Violette Barratier, le temps de quelques chansons (*). Puis Ciné Campo devrait s'envoler vers d'autres lieux, du côté du Sud-Ouest par exemple car la jeune femme souhaite en faire une manifestation itinérante.

Stéphanie Marin

* Informations et réservations en cliquant ici. Le nombre de places est limité pour la tienta à la ganaderia de Dominique Cuillé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité