Actualité générale.

NÎMES Avec son approche de préparation mentale Antoine Pourin fait émerger les talents de chacun

Antoine Pourrin propose une forme particulière de préparation mentale. (Photo Boris Boutet)

Enseignant de tennis depuis 2008, préparateur mental depuis 2013 à l'académie des Hauts de Nîmes, Antoine Pourin applique depuis quelques mois l'approche Action Types, développée il y a 30 ans par Ralph Hippolyte et Bertand Théraulaz. Son objectif : permettre à chaque individu  de pouvoir s’épanouir au moyen de sa propre identité.

À l'école comme sur un court de tennis, Antoine Pourin n'a jamais été le meilleur. "Je n'étais pas particulièrement doué mais je savais ce que je voulais", explique-t-il. C'est à force de travail, autant sur le plan théorique que pratique, qu'il est devenu l'un des enseignants de référence de l'académie des Hauts de Nîmes, où il accompagne des espoirs locaux du tennis, du golf et du football.

Passionné par la préparation mentale dont il s'est fait une spécialité, Antoine Pourin s'est récemment formé à la approche Action Types. "Elle part de l'idée qu'il n'y a pas de méthode d'entraînement parfaite que tout le monde doit appliquer, précise Antoine Pourin. L'idée est de se connaître au maximum pour pouvoir individualiser son travail. Quand on met les gens dans leur naturel, tout peut-être révolutionné." 

Le corps relié à l'esprit

À partir de cette approche, Antoine Pourin établit les profils des personnes qu'il accompagne. "Avec des tests physiques très simples, on peut faire émerger les forces naturelles d'un individu car nos capacités physiques sont reliées à notre psychologie, détaille-t-il. Par exemple, on peut apprendre beaucoup sur le caractère d'une personne et certaines de ses forces rien qu'en observant la façon dont elle se tient en position d'attente dans un bar." 

Plus concrètement, Antoine Pourin parvient à dessiner un premier profilage à l'issue d'une séance de deux heures. Celui-ci doit être confirmé dans les jours qui suivent par la personne elle-même à partir de la réalisation individuelle de nouveaux tests. Une troisième séance permet d'en faire le bilan, et de souligner les forces à exploiter.

"L'objet n'est pas de dire à quelqu'un qui il est mais de lui donner des outils pour se connaître, nuance Antoine Pourin. À partir du profilage, on peut établir des séances d'entraînement spécifiques pour les sportifs. Mais cela peut aussi aider des personnes dans le cadre de leur travail en entreprise. Dans tous les cas, l'idée est de se placer dans un état de performance optimal." Car dans le sport comme dans la vie, la méthode infaillible n'existe pas. À chacun de trouver celle qui lui convient le mieux.

Boris Boutet

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité