A la uneActualitésAlès-CévennesEconomieVidéo

FESTIVITÉS Longtemps inespérée, la 12eme saison d’Alès Plage débute ce samedi

Les nouveaux verres de l'édition 2021 d'Alès Plage. Certains d'entre eux seront consignés. (Photo Corentin Migoule)
Les nouveaux verres de l'édition 2021 d'Alès Plage. Certains d'entre eux seront consignés. (Photo Corentin Migoule)

Désormais installée durablement dans le paysage estival alésien, la guinguette gérée par Marie-Hélène Monier et Christophe Hugon depuis les berges du Gardon s'apprête à accueillir à nouveau du public. Après plusieurs semaines de montage sous un soleil de plomb, la structure ouvrira ses portes ce samedi dès 18 heures.

Lieu festif incontournable de l’été alésien, la guinguette d'Alès Plage rouvre ses portes ce samedi soir, pour ne les fermer qu'au 31 août. Une aubaine pour le moins inespérée pour les gérants qui ont longtemps cru devoir envisager leur été sans la présence d'une structure qui, depuis 12 ans, s'est imposée comme une référence. Après plusieurs semaines de montage sous un soleil de plomb, Christophe Hugon, qui en est aux manettes, vient d'entamer "la phase d'aménagement" matérialisée par l'installation de voiles d'ombrage notamment.

48 heures avant l'accueil des premiers clients, ce dernier s'affaire à "la finition de la décoration", "au remplissage des frigos" et s'attend à "une très belle saison". À l'heure où les masques tombent et alors que le couvre-feu ne sera bientôt plus qu'un mauvais souvenir, Marie-Hélène Monier, cogérante de la structure et gérante de l'Atelier de Marie place Gabriel-Péri, n'est pas moins optimiste : "Je pense que les clients seront au rendez-vous puisqu'ils nous appellent déjà à l'Atelier pour réserver sur Alès Plage."

"Apéro rosé", mouclade et brunch

En plus de nouveaux verres et d'une carte de cocktails revisitée, la guinguette arborera quelques petites modifications. Les DJ’s seront mobiles derrière un bar dont la taille a été réduite pour offrir un plus grand nombre de places assises comme le veut la réglementation. Ainsi, près de 30 000 euros ont été déboursés pour l'achat de 250 fauteuils. La plateforme flottante installée l’an dernier, qui avait bien plu et peut être privatisée, a été reconduite, tout comme l'activité de wakeboard et le très apprécié paddle.

Au rayon des nouveautés, la mouclade du jeudi soir animée par les danseurs du Boulevard du rock et le brunch du dimanche midi. Mais aussi des incontournables dont "l'apéro rosé" - avec modération - offert lors d'une commande d'une planche de tapas, ainsi que les soirées Dj's chaque vendredi et samedi. "Il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges", promet Christophe Hugon, qui mise aussi sur un régal des papilles grâce au travail de "trois bons cuistots expérimentés".

Corentin Migoule 

Notre interview de Christophe Hugon :

Notre interview de Marie-Hélène Monier :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité