A la uneBagnols-UzèsPolitique

DÉPARTEMENTALES À Roquemaure, la Gauche résiste bien, le RN devant d’une courte tête

Patrick Scorsone et Nathalie Nury sont deuxièmes à un souffle du RN à Roquemaure (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Patrick Scorsone et Nathalie Nury sont deuxièmes à un souffle du RN à Roquemaure (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La conseillère départementale sortante Nathalie Nury, qui part cette fois avec Patrick Scorsone sous les couleurs de la Gauche, talonne le Rassemblement national, devant pour 34 voix seulement sur un canton qui lui est pourtant favorable (1 992 voix contre 1 958). Et si la maire de Roquemaure est qualifiée au second tour, elle le doit en grande partie à sa commune. 

Nathalie Nury nous l’avait dit à quelques minutes du dépouillement : son premier défi était de finir devant le RN sur Roquemaure, la commune dont elle a été élue maire il y a un an dès le premier tour. De ce point de vue, cette soirée électorale a tenu ses promesses et même plus. À Roquemaure, Nathalie Nury et Patrick Scorsone écrasent la concurrence, avec 729 voix, loin devant le RN et ses 405 voix. 

Reste qu’à Roquemaure comme ailleurs, c’est l’abstention que l’on retient en premier. Si les taux de participation n’étaient pas connus à l’heure où nous écrivions ces lignes, à Roquemaure les départementales ont attiré seulement un peu moins de 35 % de votants. « Les abstentionnistes sont les premiers vainqueurs, lance Nathalie Nury à l’annonce des résultats. Il faut se ressaisir. » 

Reste que Nathalie Nury retient également son très gros score à Roquemaure : « Je suis très satisfaite d’être bien devant sur ma commune. C’est tout le travail de mon équipe depuis un an qui paye. » Du côté des candidats RN, Rudy Martin et Magali Guillot, on reconnaît que « Nathalie Nury a su mobiliser son électorat ».

Magali Guillot et Rudy Martin (RN) sont en tête à l'issue du premier tour à Roquemaure (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Reste que le RN est devant d’une courte tête. « C’est une très bonne nouvelle. Nous sommes contents, optimistes, mais ce qu’on retient avant tout, c’est l’abstention », lance Rudy Martin. « On ne peut pas s’enorgueillir d’être en tête avec si peu de votants », rajoute sa binôme. Ces abstentionnistes, les candidats du parti d’extrême-Droite comptent aller les chercher, car « ce sont ceux qui sont écœurés, qui n’y croient plus, qui nous feront gagner », croit savoir le candidat RN. Le RN qui ce soir espère une chose : que le binôme Pecout/Herbé, arrivé troisième, soit en capacité de se maintenir et ainsi proposer une périlleuse triangulaire pour la Gauche. 

« Je présume que nous ne serons pas en capacité de nous maintenir », répond Philippe Pecout. Car il lui faut pour cela réunir 12,5 % des inscrits, ce qui paraît compliqué avec une si forte abstention. Des calculs officieux du côté de Roquemaure écarteraient cette possibilité, mais le fait que les taux de participation tardent à être publiés laisse la porte entr'ouverte. Le candidat refuse de se projeter pour l’heure.

Le conseiller départemental sortant Philippe Pecout est candidat sur le canton de Roquemaure avec la maire de Saint-Victor-la-Coste, Véronique Herbé (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

En attendant, « il y a forcément un peu de déception d’arriver troisièmes, mais la satisfaction néanmoins d’avoir eu de bons résultats à Laudun-l’Ardoise et sur les communes où nous avons des maires et une première-adjointe », note Philippe Pecout. Pour lui aussi, c’est en raison de l’abstention et le score de Nathalie Nury à Roquemaure « que l’élection s’est jouée ». 

Enfin, la Droite et le Centre, représentés par Xavier Ternisien et Céline Alcalde, arrivent quatrièmes ce soir. « Nous remercions notre électorat. Notre score n’est pas si mauvais que ça dans nos communes respectives, même si ça a été plus compliqué dans les villes », note le premier qui estime que « dans un contexte de très faible participation il y a eu une prime aux maires ».

Céline Alcalde et Xavier Ternisien sont éliminés ce soir à Roquemaure (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Incapables de se maintenir, les deux candidats ne prennent pas de position ce soir concernant une éventuelle consigne de vote. « Nous allons nous donner la nuit (pour réfléchir ) et analyser les résultats à tête reposée », note Céline Alcalde. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité