A la uneActualitésBeaucairePolitique

DÉPARTEMENTALES À Beaucaire le RN passe, Climent-Étienne aussi dans un mouchoir de poche

Au moment du dépouillement des bulletins de votes dans le bureau n°1 de Beaucaire. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)

C'est un scrutin à suspense qui s'est déroulé sur le canton de Beaucaire ce dimanche. Non pas pour Jean-Pierre Fuster et Élisabeth Mondet (RN) qui ont récolté 51,72% des suffrages exprimés, mais pour les listes Climent-Étienne et Labbé-Milesi, pour lesquelles le pass pour le second tour s'est joué à 13 voix près.

Réunis dans la grande salle de la mairie de Beaucaire, les candidats ont reçu les résultats des 28 bureaux de votes du canton au compte-gouttes. Pour trois des quatre listes en lice, l’enjeu était de taille : battre le candidat sortant dont la réélection confirmerait l’ancrage du Rassemblement national sur ce territoire. À Beaucaire, souvenez-vous l’an passé, Julien Sanchez avait une nouvelle fois décroché l’écharpe tricolore dès le premier tour des élections municipales avec 59, 51% des voix exprimées. L’histoire pouvait-elle alors se répéter lors de ces élections départementales, quand on sait que la ville de Beaucaire représente un tiers des voix du canton ?

"On savait qu'on terminerait en tête"

Non le Rassemblement national ne s'est pas imposé au premier tour. Car si le duo Fuster-Mondet a remporté 51,72% des suffrages exprimés, il n'a pas les 25% des inscrits nécessaires pour s'éviter un second tour. Le candidat sortant et son nouveau binôme avaient le sourire aux lèvres sans pour autant être surpris par la différence des résultats avec les autres listes, nous les détaillerons plus tard.

"On savait qu'on terminerait en tête. Cet écart prouve qu'il y a un réel ancrage du Rassemblement national sur le territoire", a souligné Jean-Pierre Fuster. Et de poursuivre : "Toutefois, je déplore cette abstention. On ne s'attendait pas à cela, il va falloir trouver des solutions. L'État va devoir trouver une solution. Je suis persuadé que si ce taux n'avait pas été celui-là, nous aurions été élus dès le premier tour". Le taux de participation sur le canton de Beaucaire pour ce premier tour des élections départementales s'établit à 34,13%, il était de 55,77 % en 2015.

"On sait que la Droite a été très affaiblie ces dernières années, on est en reconstruction"

Revenons à cet écart entre le RN et les trois autres listes en course pour les Départementales. En même temps que nous connaissions le score des premiers, nous apprenions celui des derniers, Cécile Calamel et Christophe André (UCD), soit 13,07%. "C'est un score difficile pour nous, a réagi le second. De toute façon, on partait d'une élection l'an passé aux Européennes où nous étions à 5%. On sait que la Droite a été très affaiblie ces dernières années, on est en reconstruction. C'est une étape, nous avons beaucoup travaillé, nous sommes allés chercher chacune des voix, on a fait un peu plus de 14% sur Beaucaire, 13% sur l'ensemble du canton. C'est une progression mais qui est insuffisante pour nous permettre d'être au second tour."

Quant à savoir si la Droite a encore sa place dans ce canton, il répond : "Je pense que ce qui a sa place, ce sont des idées, une volonté d'aller de l'avant et de ne pas être uniquement dans des postures négatives, de profiter de la misère de certaines personnes pour être dans une posture politique qui se veut uniquement être contre le Gouvernement, l'Europe etc. Nous sommes dans une option de construction. Je pense que la construction aura toujours sa place sur le canton de Beaucaire et au-delà."

Jean-François Milesi et Marie-France Labbé passent à côté du second tour à 13 voix près. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)

Quant aux listes Climent-Étienne et Labbé-Milesi, il a fallu attendre 22h45 avant de connaître les qualifiés pour le second tour. Les résultats des bureaux de votes de Bellegarde ont tardé à arriver, plusieurs comptages auraient été effectués avant de les officialiser. Pendant ce temps, Jean-François Milesi tournait en rond dans la salle des mariages de la mairie de Beaucaire.

Mais finalement la Gauche a dû admettre la victoire des deux candidats lancés par l’ancien conseiller départemental du canton, Juan Martinez. Et ça s'est joué à 13 voix près. "C'est à la fois une réelle satisfaction d'avoir réalisé un score quand même rassurant pour les forces de Gauche sur ce canton que l'on disait perdu pour la Gauche. C'est aussi un sentiment mitigé en ce qui concerne la participation citoyenne", a déclaré Jean-François Milesi qui avec Marie-France Labbé ont obtenu 17,53% des voix.

"Nous appelons tous les électeurs à faire battre la liste du RN"

Et il ajoute : "Nous regrettons que M. Fuster et son binôme arrivent malgré tout en tête ce qui nous semble être un déni pour la démocratie, après pourtant six années calamiteuses où jamais la population n'a été consultée, jamais aucun projet n'a été exposé, dont on ne sait absolument pas ce qui a été voté ou pas par l'équipe en place."

Le communiste épingle également les candidats avec qui s'est engagé un jeu de "touche-touche" pour décrocher ce second tour, dénonçant "des ambiguïtés d'une équipe qui a assuré qu'elle siègerait dans une majorité quelle qu'elle soit, alors que nous, nous avions affirmé très clairement que nous serions dans une majorité de Gauche". Cependant, Jean-François Milesi considère que ce "qui nous oppose au RN est infiniment plus fondamental et bien entendu nous appelons toutes les électrices et tous les électeurs à faire battre la liste du Rassemblement national dimanche prochain".

"Nous voulons provoquer une réaction, un sursaut"

Encore un soutien non négligeable pour Catherine Climent et Frédéric Étienne, puisque Christophe André a également appelé ses électeurs à voter pour eux. Le duo entend mobiliser les maires du canton, sauf Julien Sanchez bien évidemment, et obtenir leur soutien pour passer devant les frontistes au second tour. "Nous voulons provoquer une réaction, un sursaut en partenariat avec les maires, a déclaré l'élu de Bellegarde. Et puis, nous avons un taux d'abstention massif. Il va falloir travailler là-dessus. Nous avons des projets concrets, nous voulons changer l'image de ce canton. Pas une voix ne doit nous manquer." Catherine Climent et Frédéric Étienne ont remporté 17,67% des suffrages exprimés.

Stéphanie Marin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité