A la uneBagnols-UzèsPolitique

DÉPARTEMENTALES À Pont-Saint-Esprit, Christophe Serre et Carole Bergeri arrivent en tête devant le Rassemblement national

Les candidats de la majorité départementale sortante sur le canton de Pont-Saint-Esprit Carole Bergeri et Christophe Serre, entourés de leurs remplaçants Benoît Trichot et Christine Clerc (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Sur le canton de Pont-Saint-Esprit, quatre binômes étaient en lice pour ces élections départementales. C'est le duo sortant de la majorité départementale, Christophe Serre et Carole Bergeri, qui est arrivé en tête du premier tour avec 40,40 % des voix. 

Une bonne surprise pour le binôme qui se voyait partir au second tour mais derrière le Rassemblement national. En effet, le ticket Anne-Marie Collard/ Michel Pous a récolté 31,43% des voix. "On est en tête avec environ 600 voix d'avance sur le Rassemblement national. En plus, on a récupéré des communes comme Saint-Nazaire, Cornillon où d'habitude, le RN arrive en tête", se réjouit Christophe Serre, qui s'attend à un second tour très intéressant. En revanche, à Pont-Saint-Esprit, le Rassemblement national est arrivé devant avec environ 50 voix d'avance. "D'habitude, l'écart est plus important. Ils devancent facilement de 300 ou 400 voix", souligne Christophe Serre.

Il se félicite la campagne menée avec Carole Bergeri, réaffirmant leur statut d'élus de proximité, de terrain : "Tous les partis, de Gauche comme de Droite sur le canton, ont des valeurs. On n'a pas besoin d'autres personnes même si elles portent le nom de Collard. Nous, on connaît le territoire à 100%, alors qu'Anne-Marie Collard, elle a besoin du GPS pour monter au Garn." Il est vrai que la femme du député gardois européen apparenté RN habite à 90 km de Pont-Saint-Esprit, et est un peu perçue comme "parachutée" par les autres listes. Et cela a pu jouer aussi sur le vote des électeurs...

Fred Mahler et Catherine Chantry, candidats aux départementales sur le canton de Pont-Saint-Esprit (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le binôme en tête de ce premier tour a d'ores et déjà le soutien de 23 maires sur les 24 du canton de Pont-Saint-Esprit. Il attend encore la décision de Fred Mahler, maire de Goudargues, parti en duo avec Catherine Chantry. Ce dernier nous confie : "Je n'ai pas d'avis pour l'instant, la nuit porte conseil. On doit en discuter entre nous." Fred Mahler se dit néanmoins content de son résultat mais regrette que son "alternative n'ait pas été acceptée". Il reconnaît qu'ici "la prime aux sortant n'a pas été négligeable".

Quant à Michel Pous, binôme de Anne-Marie Collard, investi par le RN, il est "fier du coup de maître fait à Pont-Saint-Esprit" et fête actuellement "sa semi-victoire". Il appelle les électeurs à voter au second tour pour que "Pont-Saint-Esprit se réveille et ne reste pas dans des choses installées depuis des années". Il appelle d'ailleurs les administrés à se mobiliser tout court : "L'absentéisme a été catastrophique. 30% de participation, c'est trop peu, il faut que les gens se remobilisent."

Anne-Marie Collard, épouse de Gilbert Collard, et Michel Pous, brocanteur spiripontain bientôt à la retraite, forment le binôme RN sur le canton de Pont-Saint-Esprit pour les élections départementales. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Alors comment vont se dispatcher les réserves de voix des deux binômes malheureux (Fred Mahler/Catherine Chantry et Didier Bonneaud/ Christiane Bremond) ? Est-ce que le Rassemblement national peut récupérer des bulletins dans l'urne ou pas ? "Si on montait le Ventoux, je dirais qu'il faut changer de pignon et monter le braquet. Il faut faire mieux même si c'est déjà bien engagé. On verra comment l'électorat va se reporter...", lance Michel Pous.

Les électeurs de la liste Didier Bonneaud/ Christiane Bremond, qui ont fait 11,59% des voix, pourraient bien se tourner vers la liste RN au second tour. Surtout que le binôme ne compte pas donner de consigne de vote. Didier Bonneaud reproche au duo Mahler/Chantry "d'avoir voulu faire une alternance au PS/Rassemblement national mais d'avoir produit l'effet inverse."

Didier Bonneaud et Christiane Brémond sont les candidats de la Droite et du Centre aux élections départementales sur le canton de Pont-Saint-Esprit

En voyant les scores élevés du RN, Didier Bonneaud voit "un vote par dépit et pas par conviction". "On va soit repartir avec la Gauche et donc encore plus de dépenses publiques et d'assistanat, soit avec le RN vers lequel ceux qui ne comprennent plus la politique se tournent", conclut-il.

Marie Meunier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité