A la uneBagnols-UzèsPolitique

DÉPARTEMENTALES Roquemaure : Nathalie Nury et Patrick Scorsone l’emportent face au Rassemblement national

Nathalie Nury et Patrick Scorsone l'emportent ce soir sur le canton de Roquemaure (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Nathalie Nury et Patrick Scorsone entourés de leurs remplaçants Sadia Makchouche et Jérôme Clément, ce soir à Roquemaure (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Nathalie Nury et Patrick Scorsone entourés de leurs remplaçants Sadia Makchouche et Jérôme Clément, ce soir à Roquemaure (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le canton de Roquemaure était dans la short-list du Rassemblement national pour cette élection départementale. Le parti d’extrême-Droite a échoué ce soir, et Nathalie Nury et Patrick Scorsone l’emportent avec environ 1 000 voix d’avance (3 729 voix contre 2 716). 

« C’est la première fois que j’ai eu une campagne aussi dure », glisse Nathalie Nury une fois sa réélection acquise. Le « divorce » avec son binôme Philippe Pecout, qui a décidé de partir contre elle, un RN très fort dans les 11 communes du canton, nombreux pensaient que cette élection verrait une défaite de la Gauche. Il n’en est finalement rien, et Nathalie Nury et Patrick Scorsone ont confirmé et amplifié leur score du premier tour, qui les avait vu finir deuxièmes à un souffle du binôme RN, Magali Guillot-Rudy Martin. 

À la lecture des résultats, on constate que c’est l’ancrage territorial qui fait la différence. Nathalie Nury et Patrick Scorsone écrasent le RN à Roquemaure, ville dont Nathalie Nury est maire, avec 928 voix contre 508 pour le binôme RN. Et les candidats de la Gauche l’emportent aussi à Laudun-l’Ardoise et à Saint-Laurent-des-Arbres, les deux autres principales communes du canton, pliant du même coup ce second tour. 

Le candidat du RN Rudy Martin ne s’y est pas trompé, n’attendant pas les résultats de toutes les communes pour reconnaître sa défaite. « On a perdu. Nous comptions sur Laudun-l’Ardoise pour nous récupérer, ça n’a pas été le cas », a-t-il lâché après avoir remercié ses électeurs. « Il n’y a aucune autre équipe que nous qui aurait pu gagner contre le RN », affirme Patrick Scorsone, soulagé de voir sa commune, Laudun-l’Ardoise, « voter pour des candidats républicains et humanistes ». 

Pour Nathalie Nury, la victoire face au parti d’extrême-Droite est une satisfaction. « Nous sommes très satisfaits de gagner face au RN avec des scores non-négligeables dans certaines communes. Le travail entrepris depuis six ans a payé », réagit la conseillère départementale réélue ce soir et qui siègera au sein d’une « majorité confortée ». 

Reste un point noir, l’abstention. Ce soir à Roquemaure, seuls 37,7 % des électeurs ont voté. C’est peu, même si c’est 2 points de plus qu’au premier tour. « Ces 2 % on est allés les chercher », affirme Nathalie Nury, après un mot pour les remplaçants Sadia Makchouche et Jérôme Clément et pour Patrice Prat, son mentor et ami, présent ce soir à Roquemaure.

Magali Guillot et Rudy Martin, candidats du RN à Roquemaure, défaits ce soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’abstention toutefois fait que, pour Magali Guillot, « il va être compliqué pour Nathalie Nury d’être légitime, et aussi de travailler avec des maires qu’elle a trahi et instrumentalisés ». La candidate RN fait allusion à un post Facebook de Nathalie Nury où elle se targuerait du soutien de nombreux maires du canton sans les avoir consultés. « J’ai cité un maire qui nous a soutenu, le maire de Sauveterre Jacques Demanse, et j’ai juste dit que d’autres maires nous soutenaient, sans les nommer, c’est notre choix », affirme l’élue. « On gagne la tête haute », ajoute Patrick Scorsone. 

De leur côté, les candidats du RN, amers, affirment n’avoir « rien à se reprocher, on a fait une campagne propre en respectant les électeurs et les élus », dit Magali Guillot, convaincue que « ça fera la différence, d’élection en élection on gagne la confiance des électeurs ». Pour Rudy Martin, l’abstention et le score du RN font office d’« avertissement » pour les élus de Gauche sur le canton. Un avertissement pour l’instant sans frais. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité