ActualitésNîmes

NÎMES Un collectif mobilisé : le bureau de poste de Saint-Césaire restera ouvert tout l’été

Une vingtaine de militants réunie devant La Poste de Saint-Césaire (Photo Corentin Corger)

 

Les militants étaient présents mardi matin devant le bureau de poste de Saint-Césaire (Photo Corentin Corger)

Mobilisé contre la fermeture trois semaines durant l'été du bureau de poste de Saint-Césaire, le collectif nîmois service public postal a eu gain de cause. L'agence restera ouverte mais pas le samedi matin. 

En début d'année, le syndicat CGT-FAPT s'est fortement mobilisé contre les fermetures de bureaux de bureaux de poste et les réductions d'heures d'ouverture à Nîmes, notamment à Gambetta et Beausoleil. Sur cette deuxième agence, la direction n'a pas cédé et depuis le 1er juin, La Poste de Beausoleil est fermé les mercredis après-midi et samedis matin. Pour avoir plus de poids pour défendre les salariés et les usagers, le collectif nîmois service public postal a vu le jour le 31 mai dernier avec pour but principal de "mettre la priorité sur l'humain et non sur la rentabilité financière comme c'est le cas aujourd'hui." 

Il est composé de salariés, représentants d'organisations syndicales ou encore des militants politiques et soutenu par des élus. C'est le cas de Vincent Bouget, élu d'opposition communiste à la ville de Nîmes, présent lors de création de ce comité. La première initiative commune de ce nouveau collectif a eu lieu ce mardi matin du côté de La Poste de Saint-Césaire. Au départ, la direction avait annoncé que ce bureau de poste allait fermer pour trois semaines pendant l'été à compter du 19 juillet avant de faire marche arrière.

"Il n’a jamais été question de fermeture du bureau de Saint-Césaire"

"On l'a su ce matin sans que l'on nous donne de raison", assure Martine Hervé, qui fait partie de la direction de CGT-FATP 30. Pour la vingtaine de manifestants présents c'est leur présence qui a inversé la tendance. "Ils ont peur de notre mobilisation", confie Lionel Clément, secrétaire général du même syndicat, qui a lu un communiqué à l'assistance présente. "En 20 ans dans ce département nous sommes passés de 180 bureaux à 128 dont 85 qui sont externalisés c'est à dire payés par les collectivités territoriales donc par les contribuables. La Poste engrange des bénéfices et se doit d'assumer ses missions de service public inscrits dans la loi."

De son côté la direction La Poste rejette totalement cette idée de fermeture, "La Poste, au niveau national, a souhaité garder ses bureaux de poste cet été, pour répondre à la demande de ses clients, ce qui est également le cas sur Nîmes. Il n’a jamais été question de fermeture du bureau de Saint-Césaire en juillet et en août. Nous ne savons pas d’où viennent ces fausses informations. Et ce n’est pas la présence de ce collectif qui a fait évoluer les choses. La décision de garder le bureau ouvert n’est pas le fruit de leur présence hier". 

"Dans le Gard, 53 emplois sur 416 supprimés aux guichets en deux ans"

Un collectif qui souhaite lutter contre "la nouvelle culture d'entreprise de la direction qui veut faire apparaître le service public universel comme un boulet dont il faut se débarrasser", rappelant que "dans le Gard, 53 emplois sur 416 ont été supprimés aux guichets en deux ans." Il réclame systématiquement l'arrêt immédiat des projets de fermeture ou de diminution d'horaires d'ouverture. C'est pour ça que leur combat à Saint-Césaire n'est pas terminé. Si l'agence restera ouverte tout l'été, le public ne pourra pas venir les samedis matin du 19 juillet au 7 août.

Ainsi, dès ce mercredi le collectif a prévu d'adresser un courrier à Philippe Ribot, qui en plus d'être maire de Saint-Privat-des-Vieux et président de l'association des maires du Gard, est aussi président de la commission départementale de présence postale territoriale. Des adhérents qui veulent aller plus loin et ouvrir ce comité à tous les agents des services publics notamment ceux des transports comme la SNCF pour peser de manière plus importante.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité