Actualité générale.Bagnols-UzèsCultureÉducation

BAGNOLS/CÈZE Le maire décoré de l’Ordre national du mérite lors du 14 juillet

Les autorités locales réunies aux côtés du préfet Lauga (Rémi Fagnon/Objectif Gard)
La sonnerie aux morts a retenti et une minute de silence a été respectée pour rendre hommage aux morts pour la France. (Rémi Fagnon/Objectif Gard)

En ce jour de fête nationale, le maire de Bagnols-sur-Cèze, Jean-Yves Chapelet, a reçu l’Ordre national du mérite des mains de l’ancien préfet gardois, Didier Lauga. L’édile bagnolais est récompensé pour son investissement et ses actions entreprises durant la pandémie de covid-19.

La cérémonie du 14 juillet s'est tenue à Bagnols, en présence des autorités locales (Anthony Cellier député, Jean-Christian Rey, président agglomération du Gard Rhodanien, Jean-Yves Chapelet maire) et de l'ancien préfet du Gard Didier Lauga. Elle a débuté au monument aux morts par le traditionnel discours du président des médaillés militaires Jean-Claude Mougenot. Ce dernier a rappelé le symbole de notre fête nationale et du 14 juillet 1789 : la prise de la Bastille et « le peuple qui veut se libérer du joug de la Royauté ». Vient ensuite le traditionnel dépôt de gerbes en hommage aux morts pour la France.

Les enfants accompagnent les autorités pour le dépôt de la gerbe de la municipalité. (Rémi Fagnon/Objectif Gard)

Le cortège s’est regroupé et dirigé vers le square Thome. Comme au monument aux morts, Jean-Claude Mougenot a pris la parole pour rappeler le rôle de la prise de la Bastille dans l'obtention de nos libertés : "la Déclaration des Droits de l'Homme de la Femme et du Citoyen, la liberté de la presse et toutes les autres libertés sont le fruit de la Révolution française".

La fin du discours était emplie d'émotions à l'évocation du combat de Jean Moulin, le plus grand résistant de France. "N'oublions jamais les souffrances qu'il a enduré", ajoute le président des médaillés militaires. En conclusion il incite la population "à prendre garde au fanatisme et au totalitarisme qui prennent de l'ampleur."

Dépôt de la gerbe des combattants par Monsieur Soulier et Jean-Claude Mougenot, président des médaillés militaires (Rémi Fagnon/Objectif Gard)

C'est ensuite Didier Lauga qui a pris la parole pour dresser le portrait du maire, Jean-Yves Chapelet. Il décrit un homme fidèle en amitié et lui témoigne sa gratitude de l'avoir choisi comme parrain pour la remise de l'Ordre national du mérite. L'édile bagnolais est arrivé en 1982 dans la 3e ville du département. Il est originaire de Châtellerault dans le Poitou, région où il a étudié jusqu'à décrocher une maîtrise en chimie organique à l'université. Après son service national, il est arrivé à Bagnols-sur-Cèze pour travailler au CEA de Marcoule.

"Véritable chasseur de subventions"

Sa carrière politique débute en tant que conseiller municipal puis comme adjoint à Jean-Christian Rey en 2008. Décrit comme "travailleur et à l'écoute" par Didier Lauga, il est une première fois maire pendant un peu plus d'un an (de juillet 2009 à décembre 2010) en remplacement de l'actuel président de l'agglomération du Gard Rhodanien. En 2010, Jean-Christian Rey est réélu et Jean-Yves Chapelet retrouve sa place de 1er adjoint. Quatre ans après, il est réélu 1er adjoint jusqu'en 2017 où il remplace à nouveau Jean-Christian Rey définitivement cette fois-ci. Les Bagnolais l'ont de nouveau choisi pour un mandat de six ans lors des municipales de 2020.

"Le maire de la commune est un véritable chasseur de subventions et la ville de Bagnols-sur-Cèze est le premier exemple de démocratie directe. Souvent le mercredi après son passage au marché Jean-Yves Chapelet m'appelait pour me faire part des demandes des Bagnolais et Bagnolaises", confie Didier Lauga.

59 jours de points d'information covid en vidéo depuis son bureau

Pour son investissement dans la vie de la commune et lors de la pandémie, le maire a donc été récompensé. Pendant le premier confinement, il avait durant 59 jours consécutifs réalisé des points d'information en vidéo sur les réseaux sociaux depuis son bureau. Il a également fourni rapidement des masques aux personnels soignants issus du stock de la centrale de Marcoule.

Didier Lauga, ancien préfet du Gard, remet l'Ordre national du mérite à Jean-Yves Chapelet, maire de Bagnols-sur-Cèze. (Rémi Fagnon/Objectif Gard)

Après avoir reçu l'ordre national du mérite, Jean-Yves Chapelet d'une voix émue a remercié sa famille et ses proches qui le soutiennent, ses conseillers. Ce 14 juillet avait une saveur particulière. C'est la première fête nationale qui est célébrée de nouveau. Mais la crise sanitaire n'est pas encore tout à faire derrière nous alors l'édile a conclu en exhortant les Bagnolais "d'aller se faire vacciner. On ne vaincra ce virus que par la vaccination massive. Les guerres ne se gagnent que lorsque l'effort national est consenti par tous." Les autorités ont clôturé cette cérémonie en saluant les porte-drapeaux présents et se sont ensuite rendus au vin d'honneur en mairie.

Rémi Fagnon

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité