A la uneActualitésÉducationGardNîmes

NIMES Franc succès pour la journée de rapprochement Police/Population

Un atelier police pour les jeunes (photo : Objectif Gard)
Un ring de boxe pour que les jeunes se défoulent (photo : Objectif Gard)

Opération réussie pour l'adjoint aux Centres sociaux et à la Politique de la ville François Courdil et l'association "Police Prox Raid Aventure". Ce mardi 2 août était organisée une journée de rapprochement Police/Population au Stade Bernard Auzon-Cape, après un report d'un an lié au contexte sanitaire. 500 à 600 jeunes des quartiers de Pissevin et Valdegour ont pu découvrir le milieu de la police, ainsi que celui d'autres corps de métier, pour déconstruire les clichés et faire de la pédagogie dès le plus jeune âge. Le tout dans le respect des jauges (50 jeunes à la fois) et des règles sanitaires (distanciation sociale, désinfection systématique des mains avant et après chaque activité...).

Tout le monde a mis la main à la pâte, de nombreuses associations ont répondu présentes, comme Humanîmes, AMAOS, le Journal de Valdegour... Les centres Simone Veil (Valdegour) et Léon Vergnole (Pissevin) ont aussi contribué au bon déroulement de la journée, sans oublier les nombreux bénévoles présents sur place. "Quand on connait, on est en confiance et en sécurité" nous explique François Courdil, heureux d'avoir pu organiser cette journée qui lui tenait beaucoup à coeur. "On oeuvre pour rapprocher la police et la population et casser les clichés" affirme Anoueche Bensaid-Ali, coordinateur national de l'association Police Prox Raid Aventure et originaire de Valdegour.

Des ateliers pour rassembler

Plusieurs ateliers de défense et de prévention ont été proposés tout au long de la journée, encadrés par des professionnels. Gestes de premiers secours, self-defense... les jeunes ont même pu se muer en petits policiers, cinq kilogrammes de combinaison à enfiler, pour un duel de rapidité sur un parcours. Pour certains, c'était aussi l'occasion d'enfiler les gants de boxe pour se défouler dans un ring ou de chausser les crampons sur un petit terrain futsal. La journée s'est terminée par un match de football entre les jeunes et les policiers, sur les coups de 18h.

Après le succès de cette première journée, François Courdil désirerait pérenniser l'opération et si possible l'étendre aux quartiers de l'Est, du Chemin Bas d'Avignon et du Mas de Mingue. D'autres actions pédagogiques sont également mises en oeuvre, la création d'une bande dessinée avec l'association Voyages Culturels, par des jeunes du centre Léon Vergnole, sur les incivilités.

Sacha VIRGA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité