ActualitésGardPolitique

ÉLECTIONS Chambre de métiers : la liste Fiers d’être artisans continue sans Henry Brin

(Photo : Coralie Mollaret)
(Photo : Coralie Mollaret)

Henry Brin « n’a pas de parole » cogne la Fédération française du bâtiment. Aujourd'hui c'est officiel : entre la liste Fiers d’être artisans et le président sortant de la Chambre de métiers et de l'artisanat du Gard, Henry Brin, le divorce est consommé. 

« Moi, je ne louvoie pas et j’entends mettre un coup de pied dans la fourmilière », lance Pascal Lacosta, président de la FFB (Fédération française du bâtiment) du Gard. C’est l’une des composantes avec la CPME 30 (Confédération des petites et moyennes entreprises) de la liste Fiers d’être artisans. Ladite liste se présente aux prochaines élections de la Chambre de métiers et de l’artisanat, qui se déroulent du 1er au 15 octobre. 

Il y a cinq ans, Fiers d’être artisans a remporté les élections. À sa tête : un électricien du nom d’Henry Brin. Ce dernier vient d’être élu conseiller régional dans l’équipe de Carole Delga, présidente PS d’Occitanie. « Que les choses soient claires », renchérit Pascal Lacosta, « j’avais toujours dit que c’était antinomique d’être élu sur une liste politique et de rester président de la Chambre de métiers. Le choix d’Henry est un choix personnel. Nous le respectons. En revanche, il ne peut pas faire les deux. » 

Henry Brin « n’a pas de parole » 

D’après Pascal Lacosta, les deux hommes avaient convenu qu’Henry Brin abandonnerait la présidence de la Chambre lors des élections d’octobre. « On s’étais mis d’accord pour qu’il soit numéro 2 », poursuit le Nîmois. Contre toute attente, « Henry Brin a envoyé dans notre dos une candidature à notre direction nationale pour être numéro 1 ! » Une « trahison » qui pousse aujourd’hui le mouvement Fiers d’être artisans à continuer sans Henry Brin : « Je ne peux pas supporter de travailler avec quelqu’un qui n’a pas de parole !» 

Ce conflit ne risque pas de motiver les votants - déjà peu nombreux avec 13% de participation aux dernières élections - à aller aux urnes. Pour susciter l’adhésion, la liste a travaillé sur six axes programmatiques, comme le développement des outils numériques. Par ailleurs, la liste ne critique pas le bilan qualifié de « positif » d’Henry Brin et de son équipe : « Ils ont fait un boulot incroyable en matière de communication et de mise en valeur des artisans. »

Un appel à été lancé aux élus sortants pour intégrer la nouvelle liste Fiers d’être artisans, composée de de 35 candidats. « Pour l’heure nous avons quatre confirmations et au total, nous avons déjà 52 candidatures dans tous les métiers », enfonce Pascal Lacosta. Le choix de la tête de liste n’a pas encore été arrêté. Et au secrétaire général de la FFB, Olivier Polge de conclure : « De toute façon, Henry Brin ne pourra pas monter de liste puisque l’élection est régionale. Un candidat doit, s’il souhaite se présenter, monter des listes dans les 13 départements de l’Occitanie. »

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité