Faits DiversGardJustice

NÎMES Les deux frères prennent la fuite avant le rendu de la décision du tribunal

(Photo d'illustration : Anthony Maurin)

Les deux frères condamnés ce mardi soir à 15 mois de prison assortis de deux mandats d'arrêt sont soupçonnés d'être les caïds du quartier du mas de Mingue

Ils sont arrivés libre à l'audience du tribunal correctionnel de Nîmes, ce mardi. Trois frères comparaissaient pour " enlèvement, séquestration et enlèvement", "violences aggravées" et " participation à une association de malfaiteurs".

Le trio est décrit à la barre de la juridiction comme une des pièces importantes du trafic de stupéfiants au quartier du Mas de Mingue. Concernant les faits d'enlèvement, le procureur indique : " il s'agit d'une "explication" dans le milieu. On séquestre, on frappe. Les autres membres du groupe ont été passés à tabac. Ils ont eu les genoux cassés à coups de marteau", souligne le représentant du parquet en regardant la victime. Ce jeune d'une vingtaine d'années, qui s'adonne au trafic de stupéfiants au quartier du Chemin Bas d'Avignon "transpire la peur" à la barre du tribunal.

Une victime qui pointe du doigt timidement les trois frères prévenus, mais qui ne veut pas en dire plus sur ses chefs et sur l'organisation du trafic de drogue dans ces quartiers sensibles. "Il faut une sacrée dose de courage de sa part pour venir à l'audience", estime son avocat, le pénaliste Baptiste Scherrer.

"Il faut que la loi républicaine s'applique dans ces quartiers. Je demande des mandats d'arrêt contre les trois frères car je veux également éviter ce soir de nouveaux incidents", complète le procureur.

Maître Philippe Expert, l'avocat des prévenus, estime qu'il n'y a aucune charge contre eux.

Après le délibéré et lorsque le tribunal est revenu donner sa décision, les trois frères avaient disparu. Le plus jeune a été relaxé, tandis que les deux aînés ont été condamnés à 15 mois de prison. Comme ils étaient absents au moment de la décision, le tribunal a décerné des mandats d'arrêt. Ils sont considérés ce mardi soir en fuite et recherchés par les policiers.

Boris De la Cruz

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité