A la uneActualitésGard

FAIT DU SOIR L’aigle royal fait son retour 70 ans plus tard

Aigle royal (Photo CD30)

C'est sur le site du Conseil départemental que l'on apprend la bonne nouvelle. Au printemps 2021, un couple d’aigles royaux installé sur les falaises inaccessibles de la Réserve Naturelle Régionale (RNR) de Combe Chaude, située sur la commune de Sumène, a même donné naissance à un aiglon.

Pour Françoise Laurent-Perrigot, présidente du Conseil départemental du Gard, "C’est une très belle nouvelle, qui donne raison à tous les protecteurs de la nature, collectivités et leurs agents, bénévoles associatifs, qui s’engagent résolument dans la protection des Espaces Naturels Sensibles (ENS). Le Département du Gard a été pionnier en la matière, engagé depuis plus de 20 ans dans une politique de protection de l’environnement fondée sur l’acquisition et la valorisation des richesses naturelles départementales, notamment avec le label "Gard Pleine Nature"."

l'aiglon bagué (Photo CD30)

Les aigles royaux sont des rapaces emblématiques qui vivent dans les massifs montagneux. La population du Massif central et des Cévennes a été malmenée par l’homme au courant du XXe siècle. Mais elle se reconstitue doucement. Autrefois pourchassée, l’espèce est protégée depuis 1976. Aussi, elle profite des aires protégées, nombreuses dans le Gard, et de la passion des protecteurs de la nature, associatifs et institutionnels qui travaillent dans l’ombre.

Une bonne dynamique

Dans les années 50, les derniers aigles royaux de la réserve de Combe Chaude avaient été abattus par des braconniers, et cela a malheureusement laissé le site orphelin pendant des décennies. Ce nouveau couple est arrivé dans le secteur en 2011, chassant un couple d’aigles de Bonelli qui tentaient de s’installer dans les Gorges du Rieutord. Puis entre 2012 et 2020, trois jeunes aigles royaux seront élevés par le couple, non loin de Combe chaude.

La bonne nouvelle est donc arrivée en mars 2021, lorsque la femelle est observée en train de couver dans un nid de la réserve : "Un couple de Royaux s’est réinstallé sur Combe Chaude, enfin !". Le 21 Juin dernier, le jeune aiglon mâle a pu être bagué et équipé d’une balise GPS par Christian Itty, détenteur d’un programme de marquage de l’espèce et spécialiste de l’aigle royal. Il coordonne un suivi GPS sur les aigles royaux du sud du Massif central.

le petit aigle royal (Photo CD30)

Bérenger Remy, chargé de mission Natura 2000 du site " Gorges du Rieutord, Fage et Cagnasses ", avec la collaboration d’ornithologues bénévoles locaux et du Parc National des Cévennes, assure le suivi de ces oiseaux. Le conservateur de la Réserve Naturelle Régionale, Gilles Larnac, lui aussi, espérait le retour de l’aigle sur les falaises de sa réserve.

La sensibilité au dérangement vient principalement du dessus et les oiseaux tolèrent plus facilement les présences humaines au-dessous du nid. C’est pourquoi un sentier en crête avait été déplacé en 2010 en concertation avec les partenaires, pour redonner au site une attractivité et une tranquillité maximales pour les rapaces tout juste installés dans le secteur. La voie verte récemment aménagée en contrebas ne nuit visiblement pas à la quiétude des oiseaux.

Les acteurs sont nombreux, chacun dans son rôle et l’équation est complexe, cependant c’est cette complémentarité et la synergie des actions qui apportent souvent des résultats concrets sur le terrain en termes de préservation de la biodiversité.

L'environnement parfait

Plutôt qu’un mille feuilles où les structures donnent l’impression de se superposer les unes aux autres, c’est plutôt ici un "puzzle" institutionnel, chacun apportant sa pièce et sa compétence pour aboutir cette fois-ci sur cette belle image d’aiglon !

C’est le Département du Gard qui est le propriétaire et le gestionnaire du site de 56 hectares. C’est la Région Occitanie qui a classé le site en 2006 en RNR et participe au financement de la Réserve. C’est la Communauté de Commune des Cévennes gangeoises et suménoises qui est animatrice du site Natura2000 et coordonne les suivis ornithologiques du secteur, avec notamment plusieurs naturalistes bénévoles. C’est le Parc National des Cévennes (commune de Sumène en Zone d’adhésion) qui apporte son expertise et qui veille au respect de la réglementation. L'État via le Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris pilote le programme scientifique de baguage des aigles royaux sur le Massif central. Ce sont enfin plusieurs hommes et femmes bénévoles associatifs qui passent des centaines d’heures d’observations chaque année pour repérer les faits et gestes des oiseaux.

Et maintenant, tout le monde espère que les oiseaux ont apprécié leur nouveau nid sur la RNR de Combe Chaude, et qu’ils restent longtemps sur le secteur !

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité