Alès-CévennesSanté

ALÈS 98% des agents vaccinés et 30 autres suspendus au centre hospitalier Alès-Cévennes

(Photo Tony Duret / Objectif Gard)

L’obligation vaccinale qui est entrée en vigueur hier pour les salariés des structures de soins "n’est plus un motif d’inquiétude", rapporte le centre hospitalier Alès‐Cévennes.

Dans un communiqué de presse, l'hôpital indique que ses agents "se sont progressivement conformés à cette obligation vaccinale. Aujourd’hui 98,3% des agents concernés ont satisfait à leur obligation sanitaire ou engagé une première injection. Les médecins ont particulièrement donné l’exemple."

Quant à ceux qui ont exprimé des réticences ou des refus : "la direction a multiplié les séances d’information, de dialogue pour recueillir les expressions souvent très personnelles, expliquer le processus et les conséquences, et rallier les derniers hésitants (...) Près de trente personnes à peine sont aujourd’hui suspendues, parfois de manière temporaire, en attendant de nourrir leur réflexion et de se déterminer définitivement. Pour certains, cette obligation non acceptée peut servir de déclic pour une réorientation professionnelle".

Le taux de vaccination permet aujourd’hui au centre hospitalier de garantir la continuité du service public hospitalier, avec l’ensemble de ses services ouverts et même d’ouvrir de nouveaux services à la population comme le SSR (soin de suite et de réadaptation) cardiologique qui a ouvert ses portes à compter du 13 septembre.

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité