A la uneGard en FeriaNîmes

NÎMES EN FERIA Avec l’abrivado, la tradition camarguaise aussi à l’honneur

Attention écartez-vous ça arrive ! (Photo Corentin Corger)
C'est la manade Gardon qui a eu l'honneur de mener cette première abrivado du week-end (Photo Corentin Corger)

Ce midi, sur les allées de l'avenue Jean-Jaurès s'est déroulée la première des quatre abrivados prévues ce week-end lors de la Feria des vendanges. Un moment apprécié du public qui met à l'honneur la tradition camarguaise. 

Ce qui fait la beauté et le charme de Nîmes et ses Ferias, c'est la pluralité des cultures. La tauromachie espagnole notamment mise en lumière par les corridas dans les arènes et les traditions camarguaises particulièrement illustrées par les spectacles équestres et les abrivados. Il y en a pour tous les goûts. Gratuitement mais avec le pass sanitaire, le public a pu assister, ce midi, à la première abrivado du week-end sur les allées de l'avenue Jean-Jaurès.

Des familles, des amis et des bandes de jeunes enfin rassemblés pour assister à une animation emblématique des ferias. Une première inaugurée par la manade du Gardon basée à Bourdic avec six taureaux en forme qui ont dévalé les 300 mètres du court parcours. Compte tenu des normes de sécurité pour ce type d'événement associé aux contraintes sanitaires de la pandémie, il devient difficile de faire plus long et de retrouver les longues abrivados urbaines d'antan.

Le public était néanmoins au rendez-vous et quelques dizaines d'adolescents ont joué les attrapaïres. Avec toujours deux catégories : les moins vaillants en queue de peloton et les plus courageux devant qui serrent les dents et les bras pour tenter d'arrêter les taureaux. Trois autres abrivados sont programmées lors de cette feria des vendanges : ce soir à 18h30 sur les allées Jean-Jaurès avec la manade Tommy Maire, demain à 13h rue de la République avec la manade Labourayre et au même endroit à 18h30 avec la manade Briaux.

Retrouvez cette manifestation en images :

Les plus vaillants sont en première ligne pour essayer de stopper le taureau (Photo Corentin Corger)
Certains ont trouvé la bonne place pour assister tranquillement au spectacle (Photo Corentin Corger)
L'abrivado c'est aussi les attrapaïres qui courent après les taureaux (Photo Corentin Corger)

Attention écartez-vous ça arrive ! (Photo Corentin Corger)
Trois jeunes gardois venus assister à l'abrivado (Photo Corentin Corger)
Après l'effort, le réconfort ! (Photo Corentin Corger)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité