ActualitésBagnols-Uzès

BAGNOLS/CÈZE La préfète installe six nouveaux policiers

Ce vendredi après-midi lors de l'installation des six nouveaux policiers à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le commissariat de police de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Depuis peu, le commissariat de police de Bagnols compte six policiers supplémentaires qui ont été officiellement installés ce vendredi après-midi par la préfète, Marie-Françoise Lecaillon. 

« C’est l’aboutissement d’un travail entrepris il y a quatre à cinq ans », lance le maire de Bagnols, Jean-Yves Chapelet, heureux que le commissariat de police de sa ville bénéficie enfin du renfort qu’il attendait tant. Une attente partagée par le député Anthony Cellier, qui, plutôt que le nombre 6, comme celui des nouveaux policiers, retient le nombre 3, « comme le nombre de ministres de l’Intérieur que j’ai dû user pour obtenir ces renforts ».

On l’aura compris, il aura fallu un lobbying intense des élus bagnolais pour obtenir ces six policiers supplémentaires, car même « si un renfort vu d’ici apparaît comme une évidence, cette évidence ne se reflète pas toujours dans les statistiques de la délinquance à Bagnols », rappelle le parlementaire. 

Finalement, Bagnols aura eu gain de cause, et elle n’est pas la seule. « En 2021, ce sont 14 policiers supplémentaires sur la circonscription de Nîmes, 18 sur celle de Tarascon/Beaucaire et six pour celle de Bagnols », rappellera la préfète, Marie-Françoise Lecaillon, avant de préciser que « désormais ce commissariat compte 57 policiers au service de la population ». 

Ce renfort bagnolais a permis de créer sur place un groupe de sécurité de proximité, en place depuis le 1er septembre dernier, vu comme « un groupe d’appui, un soutien en capacité d’intervenir, de mettre plus d’effectifs sur le terrain, et aussi de faire de l’initiative, d’être plus proactifs », note le directeur départemental de la Sécurité publique, Jean-Pierre Sola. 

Leur rôle va être aussi et surtout « d’être très présents dans les quartiers, de mener une lutte sans merci contre le trafic de stupéfiants et les infractions de voie publique », rappelle la préfète. Ils seront aussi formés à l’intervention en situation de crise, notamment de tuerie de masse, « pour être en capacité de répondre sur une petite circonscription de ce type », note Jean-Pierre Sola. De quoi correspondre aux objectifs de l’exécutif, dans le cadre de la police de sécurité du quotidien et de l’intensification de la présence policière voulue par le récent "Beauvau de la sécurité". 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité