A la uneGardNîmesNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Nîmes s’enfonce un peu plus dans la crise face à Guingamp

La défense nîmoise a pris l'eau en Bretagne [Photo via MaxPPP]
La défense nîmoise a pris l'eau en Bretagne [Photo via MaxPPP]
Sale temps pour les Crocos. Cueillis à froid dans les toutes premières minutes et incapables de renverser la vapeur, les hommes de Pascal Plancque concèdent leur second revers cette semaine (3-1) après la cuisante défaite lundi face à Ajaccio aux Costières (0-2).

C’était une rencontre entre deux équipes au début de saison similaire. Défaits face au dernier du championnat Nancy le week-end dernier, les Guingampais (14èmes) voulaient se refaire la cerise contre des Crocos en pleine tourmente, incapables de gagner depuis plus de deux mois. Orphelin de son gardien Per Kristian Bratveit et de son capitaine Pablo Martinez, le Nîmes Olympique a montré des qualités offensives irrégulières et des largesses défensives qui auraient pu aggraver le score.

Ce sont les locaux qui sortent les crocs dans le premier quart d’heure. Aligné en 4-2-3-1, Guingamp ouvre rapidement la marque grâce au revenant Frantzdy Pierrot, absent au dernier match, qui inscrit un vrai but de renard des surfaces, reprenant un ballon bien repoussé par Lucas Dias (1-0, 5e). L’Haïtien marque de la tête, Naomichi Ueda et Julien Ponceau sont trop courts. La révolte rouge et blanche aurait pu être menée par Zinédine Ferhat, critiqué après sa performance lundi dernier, mais son ballon s’envole au dessus des cages d’Enzo Basilio (6e).

Nîmes commence à mettre le pied sur le ballon à la demi-heure de jeu, mais les Crocos ne sont pas été assez incisifs, ni décisifs, à l’image de la connexion Ferhat-Koné qui se termine par une frappe repoussée par Pierre Lemonnier (33e). L’international sénégalais est sevré de ballons, souvent dos au but dans le rond central, la défense de Guingamp étant très appliquée. Yassine Benrahou, muet depuis le nul contre Amiens le mois dernier, ne peut égaliser, son coup franc brossé finit largement à droite des cages du portier breton (35e).

L’occasion la plus dangereuse pour le Nîmes Olympique arrive juste avant la mi-temps. Zinédine Ferhat s’exprime sur corner, l'action mène à un cafouillage. Naomichi Ueda dévie le ballon de la tête, l'international algérien est trop court pour reprendre le cuir (44e). Mi-temps, Pascal Plancque décide de faire rentrer du sang neuf, sortie de Patrick Burner, très décevant et blessé semble-t-il, remplacé par Gaëtan Paquiez.

Nîmes s'écroule au retour des vestiaires

La pause donne des idées aux Guingampais, qui mettent fin au léger temps fort nîmois. Après quelques minutes plus calmes, Mehdi Merghem tente sa chance, mais sa frappe s'envole au dessus des cages de Lucas Dias (55e). Une nouvelle fois, le duo Ferhat-Koné ne parvient pas à se trouver, le centre de l'Algérien ne peut être repris par le Sénégalais. Yassine Benrahou, inexistant aujourd'hui, cède sa place à l'heure de jeu à l'ailier Niclas Eliasson. Pascal Plancque décide de délaisser son 4-1-4-1 et replace Julien Ponceau en numéro 10 devant le duo Cubas-Fomba.

Lucas Dias commence à subir la montée en régime des Guingampais. Sauvé par son poteau gauche sur la frappe du latéral droit Maxime Sivis (61e), il repousse une nouvelle fois sa frappe quelques minutes plus tard, empêchant le défenseur droit d'inscrire son troisième but de la saison. Mais le dernier rempart nîmois est battu à nouveau par Frantzdy Pierrot, d'une frappe sèche sur un bon ballon délivré du talon par le capitaine Youssouf M'Changama (2-0, 66e). Les Nîmois sont submergés de tous les côtés, et semblent en retard sur la plupart des offensives bretonnes.

Pascal Plancque réagit immédiatement en faisant sortir Julien Ponceau et entrer Elias Mar Omarsson (67e). Guingamp continue d'aggraver le score et triple la mise grâce à Youssouf M'Changama, qui reprend un ballon encore repoussé par Lucas Dias (3-0, 69e). Gaëtan Paquiez, auteur d'une entrée moyenne, paye son agressivité d'un carton jaune (71e).

Koné sauve l'honneur

Le coach des Crocos abat ses deux dernières cartes et fait rentrer Leon Delpech et Antoine Valerio à la place de Lamine Fomba et Zinédine Ferhat (75e). Dans le dernier quart d'heure, les Crocos se réveillent enfin. Niclas Eliasson trouve le montant gauche (74e) et quelques minutes plus tard, Moussa Koné obtient un penalty fauché par Basilio. Il transforme et réduit la marque (3-1, 80e), une réaction beaucoup trop tardive. Les esprits vont commencer à s'échauffer suite à cela, Jérémy Livolant et Elias Mar Omarsson en feront les frais, les deux joueurs sont avertis.

Guingamp reprend le dessus dans les dernières minutes de la rencontre grâce à ses entrants Charles Abi et Matthias Phaëton. Ce dernier pose plusieurs problèmes à la défense et au gardien nîmois, de par sa vitesse et ses frappes cadrées (88e, 89e). Sans plusieurs parades décisives réalisées par Dias, l'addition aurait pu être beaucoup plus lourde. Le score en reste là. La soirée est cauchemardesque pour les Nîmois et la vingtaine de supporters présent au Roudourou. Les hommes de Pascal Plancque repartent les mains vides, le coeur serré et s'enfoncent à la 16eme place, à deux points du barragiste Amiens. Guingamp désormais 9ème, s'offre un bol d'air frais et franchit le cap de la première partie de tableau. Rien ne va plus au Nîmes Olympique...

Sacha Virga

13e journée de Ligue 2. Stade du Roudourou. Spectateurs : EA Guingamp - Nîmes Olympique. 3-1. (mi-temps : 1-0). Arbitre : M. Miguelgorry. Buts pour Guingamp : Pierrot (5e, 66e), M'Changama (69e). But pour Nîmes : Koné (80e). Avertissement à Guingamp : Livolant (81e). Avertissements à Nîmes : Paquiez (71e), Koné (75e), Omarsson (81e), Sainte-Luce (86e).

Guingamp : Basilio - Sivis, Lemonnier, Roux, Ndembe - Diarra, Muyumba (Carnot, 90e) - Merghem (Gomis, 71e), N’Changama (c), Livolant (Phaeton, 83e) - Pierrot (Abi, 72e). Remplaçants non utilisés : Youfeigane, Mombris, Barthelmé. Entraîneur : Stephane Dumont.

Nîmes : Dias - Burner (Paquiez, 46e) Ueda, Guessoum, Sainte-Luce - Fomba (Valerio, 75e) - Cubas, Benrahou (Eliasson, 60e) Ponceau (Omarsson, 67e), Ferhat (Delpech, 75e) - Koné. Remplaçants non utilisés : Nazih, Philibert. Entraîneur : Pascal Plancque.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité