A la uneNîmes OlympiqueSports GardUSAM

LA MINUTE SPORT L’actualité sportive de ce mercredi 27 octobre

Une attaque Omarsson-Koné face à Niort ? (Photo Anthony Maurin)
Patrick Burner s'est entraîné à part ce mercredi matin (Photo Anthony Maurin)

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l'essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos. 

Nîmes Olympique

Le point sur les Crocos. Ce matin, la séance d'entraînement organisée à la Bastide, sous un beau soleil, était ouverte au public. Au total, 24 joueurs étaient présents, dont Sarr qui s'entraîne de nouveau avec le groupe, ainsi que trois joueurs de l'équipe réserve : le capitaine Iafrate, le défenseur Pontet et le gardien Malafosse. Derrière les cyprès, Burner s'entraînait seul avec le préparateur physique, Aurélien Boche. Sorti à la mi-temps lors de la défaite à Guingamp (3-1) car touché aux côtes, le latéral droit devrait retrouver rapidement les séances collectives et être apte pour la réception de Niort, samedi à 19h (14e journée de Ligue 2). Contraint de s'entraîner à part, hier, pour avoir refusé de jouer avec l'équipe réserve dimanche, qui s'est inclinée 6-4 à Rodez, Aribi a retrouvé ses coéquipiers ce matin. Martinez et Briançon, eux, se trouvaient à l'infirmerie tout comme Bratveit qui a néanmoins trottiné aux côtés d'Anthony Babikian, le deuxième entraîneur des gardiens. Trois joueurs qui ne seront pas disponibles samedi.

Une attaque Omarsson-Koné ? Si l'entraîneur Pascal Plancque a convoqué un large effectif ce matin, c'était pour travailler à onze contre onze avec différents exercices. L'équipe rouge était composée de : Malafosse - Iafrate, Pontet, Ueda, Zaidan - Fomba, Ponceau, Sarr - Ferhat, Aribi, Delpech (plus Doucouré) face à l'équipe jaune où on retrouvait : Dias - Paquiez, Philibert, Guessoum, Sainte-Luce - Benrahou, Cubas, Valerio, Eliasson - Omarsson, Koné. Aucune de ces deux formations devrait correspondre à l'équipe type alignée face aux Chamois. En revanche c'était l'occasion de faire travailler assez longuement Omarsson et Koné ensemble à la pointe de l'attaque dans un système en 4-4-2. L'entraîneur nîmois pourrait donc décider de changer de système en alignant deux attaquants afin de tenter de relancer la machine et de mettre fin à cette série de huit matchs sans victoire.

70 enfants du Gallia Club Lunel. Avec la situation sportive actuelle délicate, les sourires sont rares au centre d'entraînement de la Bastide. Mais ce matin, ils étaient nombreux grâce à la présence de 70 enfants du Gallia Club Lunel. Profitant des vacances scolaires, les enfants étaient invités par le Nîmes Olympique à assister à l'entraînement. Une visite rendue possible grâce à Slem Skhiri, papa d'Ellyes Skhiri, footballeur professionnel qui évolue au FC Cologne en Allemagne, responsable des jeunes à Lunel et qui a joué dans sa jeunesse avec Richard Goyet, préparateur physique du NO, au sein du club héraultais. "Anthony Babikian aussi vient de Lunel !", précise avec fierté celui qui en a profité pour retrouver avec joie Thierry Lorenzo, le responsable de la pré-formation au NO. Après la séance, les jeunes apprentis footballeurs étaient heureux de pouvoir échanger et faire quelques selfies avec leurs idoles.

USAM

Le capitaine Rebichon était forcément déçu après la nouvelle défaite encaissée hier (Photo Lisa Castres/USAM)

"La tête dans le sac." La défaite 27-26 encaissée à la dernière seconde face à l’AEK Athènes, hier soir au Parnasse, a mis un sacré coup au moral des Nîmois. À l’issue de la rencontre, Franck Maurice faisait une analyse lucide de cet échec : « Notre maladresse au shoot nous pénalise et nous sommes dans une période où le doute s’installe facilement. On va se remobiliser. Notre poule est très serrée et le défaite face à Athènes nous oblige à aller chercher des points en déplacement, à Lisbonne par exemple ». Julien Rebichon, le capitaine nîmois, s’est aussi exprimé en conférence de presse : « Ce soir nous avons la tête dans le sac et ce match a montré que nous ne sommes pas favoris de ce groupe ». Si cette mauvaise surprise ne menace pas outre-mesure les espoirs de qualification pour les huitièmes de finale, elle complique la tâche de l’USAM, actuellement troisième. C’est aussi la dynamique de la Green team qu’il va falloir inverser car les Nîmois restent sur une série de trois défaites à domicile et ne comptent qu’une seule victoire lors des cinq derniers matchs.

Tennis

Le TC des Hauts de Nîmes mise sur son vivier. Avec son équipe première engagée en Pro B, la deuxième division du tennis national, le TC des Hauts de Nîmes change sa stratégie. Après s’être appuyé pendant plusieurs années sur des joueurs reconnus à l’international comme le marocain Ouahab, le Portuguais Ferreira Silva, ou l’Allemand Begemann, le capitaine Pascal Courtois souhaite faire confiance à des joueurs du cru. « On visera le maintien avec une équipe presque uniquement composée de joueurs formés au club, avance-t-il. Nous nous appuierons sur les jeunes Clément Chidekh (N°57), Robin Bertrand (-15), Nazim Makhlouf (-15) et l’expérimenté Julien Maes (-15, 40 ans). » Pour le club soutenu par Bastide Médical, l’idée est aussi de réduire la voilure pour pouvoir accompagner ses jeunes dans leurs projets individuels. « Nous les aidons au quotidien et en échange ils jouent gratuitement pour l’équipe, explique Pascal Courtois. Faire venir des joueurs de l’extérieur représente un sacré budget et il a fallu faire un choix. » Pour se maintenir en Pro B, le club nîmois devra éviter de finir dernier d’une poule composée de Nantes, Sannois, Thionville, Montferrand et Lagord.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité