ActualitésGardSanté

GARD Ségur de la Santé : quelles sommes pour quels établissements ?

La journée de sensibilisation aux cancers cutanés aura lieu le 16 mai prochain. (Photo Tony Duret / Objectif Gard)
Une aide de 3,5 M€ a été attribuée au centre hospitalier de Pont-Saint-Esprit (Marie Meunier / Objectif Gard)

Dans le cadre du Ségur de la Santé, le gouvernement investit 1,6 milliard d’euros en Occitanie. Si le CHU Carémeau de Nîmes bénéficie de la plus grosse enveloppe avec 51 millions d’euros attribués, découvrez la liste de tous les établissements gardois concernés, les montants et les projets pour lesquels ces aides sont versées. 

Ce vendredi, le Ministère des solidarités et de la santé a présenté la stratégie d’investissements du Ségur de la santé en Occitanie. Ce programme d’investissement, qui fait suite à une première étape de revalorisation des soignants, permettra de déployer 1,6 milliard d’euros en Occitanie pour soutenir les projets et transformer l’offre médicale dans la région. Cette stratégie d’investissement fait le pari d’une déconcentration des enveloppes et d’une définition de la stratégie d’investissement au plus près des besoins de santé des territoires.

Le CHU Carémeau de Nîmes est doté d’une subvention de 51 millions d’euros dont 9 M€ dédié à l’ehpad de Serre-Cavalier. Le centre de soins de gérontologie présente un projet de rénovation de quatre bâtiments sur dix avec notamment le dédoublement des chambres, l’extension des lieux de vie, l’installation de salles d’eau individuelles et une mise aux normes de l’accessibilité des espaces.

32 M€ pour Alès, 12 M€ pour Bagnols

Concernant la deuxième et troisième ville du département, Alès bénéficie d’une enveloppe de 32 M€ pour son centre hospitalier. Quant à l’établissement Louis Pasteur de Bagnols-sur-Cèze, c’est une aide de 12 M€ qui va être versée. L’augmentation du recours aux soins urgents et non programmés nécessite une extension et la restructuration du service des urgences de ces deux centres. L’objectif est d’améliorer les conditions d’accueil des patients et de leurs accompagnants mais aussi les conditions de travail des professionnels, ce qui renforcera l’attractivité de ces services.

Concernant les autres sites importants du territoire, l’hôpital de Pont-Saint-Esprit hérite de 3,5 M€ et 7,7 M€ pour celui d’Uzès. Toujours dans la cité ducale, le Mas Careiron recevra 4,2 M€ pour un projet qui vise à réhabiliter des locaux existants et à créer un bâtiment dédié à l’accueil des patients atteints de troubles anxio-dépressifs. Il permettra d’étendre l’offre de psychiatrie sur le territoire et d’améliorer les conditions d’accueil des patients. Retrouvez ci-dessous tous les établissements gardois concernés par le Ségur de Santé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité