Bagnols-UzèsCulture

PONT-SAINT-ESPRIT Le Festival du livre de retour, avec une version allégée mais alléchante

Organisateurs et partenaires du Festival du livre de Pont-Saint-Esprit lors de la présentation du programme, mercredi en mairie (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Se retrouver, enfin ! » : le thème choisi cette année par les organisateurs du Festival du livre de Pont-Saint-Esprit et du Gard rhodanien en dit long sur l’état d’esprit de cette neuvième édition. 

Car il s’agit bel et bien d’un retour pour cet événement culturel qui a su se faire sa place dans le Gard rhodanien, après une annulation l’année dernière pour les raisons que l’on sait. Et même si cette année, contexte sanitaire oblige, tout s’est mis en branle tardivement, en juin dernier, tout le monde tenait à organiser un festival. Tant pis s’il est, d’après les propos de la cheville ouvrière de l’association du festival Pascale Dondey, en « version allégée », sans concours de nouvelles, ni salon du livre. 

Reste que le programme, s’il est allégé, n’en est pas moins alléchant, avec la présence de l’auteur de BD Fabrice Erre pour une conférence sur la presse et la caricature organisée par l’Université populaire du Gard rhodanien en ouverture le 22, mais aussi de Joël Bastard et Patrick Devreux lors de la véritable soirée d’ouverture du festival le lendemain au musée d’art sacré, de Marie Barthelet pour une rencontre le 26, ou encore Anne Collongues et l’habituée du festival Lydie Salvayre, prix Goncourt en 2014, qui sort deux livres en cette rentrée littéraire, le 27. 

Les enfants ne sont pas oubliés, avec un atelier de kamishibaï au musée d’art sacré le 24, de nombreuses interventions d’auteurs dans les écoles du territoire ou encore le ciné-concert des Petites aventures d’une coccinelle myope, par Elsa Huet et Jean-Noël Criton, le 27. Citons également le BD-concert Narcisse, basé sur l’oeuvre de l’auteur Chanouga, qui sera présent sur le festival, avec le groupe Zenzika le 25. « Ce sera une première de ce nouveau spectacle », avance Pascale Dondey. 

Rajoutez une séance de dédicaces à la librairie du Chant de la terre le 25, un atelier d’écriture le 27, une exposition, des ateliers et un jeu le 27 et des projections du film d’animation Le peuple loup du 24 au 30 au Ciné 102, et vous avez globalement le programme. Notez que la rencontre avec l’auteur Hugo Lindenberg, prix du Livre Inter 2021 pour son premier roman Un jour ce sera vide, est annulée et remplacée par des comédiens du spectacle Les gens qui penchent. 

Voilà donc pour le menu des réjouissances, toujours soutenues entre autres par la mairie de Pont, la Région, le Département et EDF, via sa centrale nucléaire du Tricastin, partenaire depuis huit éditions. Le partenariat a d’ailleurs été renouvelé après la présentation du programme : avec ce partenaire aussi, « le courant passe bien », plaisantera le président de l’association du festival Frédérick Gambin. 

Le programme complet est ici. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité