ActualitésAlès-CévennesCulture

LA GRAND’COMBE Charbon Ardent s’apprête à honorer Jean de la Fontaine

Le spectacle "Les Fables" de la Compagnie La Plateforme réinterprète les Fables de Jean de la Fontaine Photo DR).

À l’occasion des 400 ans de sa naissance, le célèbre poète Jean de la Fontaine fait l’affiche du festival Charbon Ardent organisé du 30 novembre au 5 décembre à La Grand’Combe, avec une journée événement prévue le samedi 4 décembre.

« Charbon Ardent, c’est d’abord la retrouvaille. » Patrick Malavieille, maire de La Grand’Combe, ne cache pas son impatience de renouer avec cet événement qui avait été annulé l’année dernière en raison de la pandémie. Impatience mais aussi prudence face à une situation sanitaire qui n’est pas au beau fixe, et même qui se dégrade ces derniers jours. « On ne cède pas à la panique et on espère pouvoir maintenir la manifestation… Mais jusqu’au bout, nous sommes tributaires des éventuelles décisions gouvernementales », rappelle l’édile lors de la conférence de presse de présentation du programme.

Un programme bien fourni, qui démarre dès mardi 30 novembre pour s’achever le dimanche 5 décembre, avec un fil rouge : Jean de la Fontaine. C’est lui qui, cette année, se hisse sur l’affiche de Charbon Ardent réalisée par la Grand’Combienne Sophie Millot alias « Phosi ». Et c’est surtout son œuvre fabuleuse qui se hissera sur le chevalement du Puits Ricard lors du spectacle « Le Puits et la fontaine » qui aura lieu le samedi 4 décembre à 18h30, après la parade qui débutera à 17h30. Les spectateurs y découvriront une fable moderne composée d’artifices, de musique, de théâtre et de danseurs de façades. Mireille Porcellana, à la mise en scène et à l’écriture des textes, confie s’être « beaucoup amusée avec les mots autour d’un texte en trois parties : l’histoire de Jean de la Fontaine, ses fables et la morale. » Patrick Malavieille souligne que la présidente de la Région, Carole Delga, et celle du Département, Françoise Laurent-Perrigot, devraient être présentes pour l'occasion. La soirée se poursuivra à l’abri du froid, sous le chapiteau de la place Jean Jaurès, pour écouter le groupe « Les sans voix » qui recueille la parole des oubliés de la société.

Mais avant cette journée événement, la semaine sera rythmée par plusieurs animations « avec certaines compagnies déjà programmées l’année dernière », indique Benoît Belleville, coordinateur artistique. Il y aura de la danse contemporaine, des spectacles pour les enfants, une soirée hip-hop plutôt pour les adolescents ou encore une soirée cinéma. Maintenu à l’heure actuelle, le thé dansant du vendredi fait partie des incertitudes liées à l’évolution sanitaire. Le repas dansant du dimanche, en revanche, est d’ores et déjà annulé.

Élodie Boschet

Entrée libre tout au long de la semaine. Pass sanitaire obligatoire dans les espaces fermés.

Le programme complet en cliquant ici.

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité