A la uneNîmesNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Rani Assaf prêt à renouer le dialogue avec les supporters

Rani Assaf et Jean-Paul Fournier se sont rencontrés ce matin (Photo Objectif Gard)

Ce matin à 10h, avait lieu la rencontre tant attendue entre le président du Nîmes Olympique, Rani Assaf, et le maire, Jean-Paul Fournier, qui a souhaité ce rendez-vous après avoir échangé samedi dernier avec les représentants des groupes de supporters. Ce qu'il faut retenir de cet entretien d'une heure et demi, c'est que le président est prêt à renouer le dialogue avec les supporters. Par l'intermédiaire de la Ville, une réunion doit avoir lieu la semaine prochaine. 

C'est Fabien Bonicel, le promoteur immobilier qui accompagne depuis le début Rani Assaf sur ce projet de nouveau stade qui est arrivé le premier sur place, vers 9h50, quelques secondes avant le président du Nîmes Olympique. Le maire Jean-Paul Fournier et son premier adjoint, Julien Plantier, étaient eux pile à l'heure. Les visages sont tendus et les mâchoires serrées. Et pour cause, l'enjeu est grand pour la municipalité : forcer Rani Assaf à améliorer ses relations avec les supporters sans risquer de perdre un projet à 250 M€ pour Nîmes.

La rencontre s'est déroulée chez Jérôme Nutile. Le chef cuisinier étant apprécié des deux camps, son établissement représentait le lieu parfait pour une rencontre en terrain neutre. L'échange a duré près d'une heure et demi. La principale information à retenir est que Rani Assaf a accepté que la Ville serve de médiateur pour renouer le dialogue avec les groupes de supporters. Une réunion doit être organisée la semaine prochaine pour évoquer les sujets qui fâchent comme la hausse du prix des places.

80 000 € d'amendes par an à cause des fumigènes

L'actionnaire majoritaire du NO a également concédé qu'il n'avait pas été suffisamment dans la communication et devrait changer complètement de stratégie à ce niveau. Il a prévu, à court terme, de communiquer davantage et régulièrement autour du Nîmes Olympique pour envoyer des signaux positifs aux supporters, les rassurer et les faire revenir au stade. Mais si Rani Assaf est prêt à faire quelques concessions, il veut aussi que les supporters en fassent de leur côté.

Le point principal de discorde concerne l'utilisation interdite des fumigènes dont les sanctions de la LFP coûtent, d'après le président, près de 80 000 € au club par saison. Et cela Rani Assaf ne le supporte plus. C'est principalement sur ce sujet qu'il va falloir trouver un accord notamment avec les Gladiators 1991 qui aiment utiliser ces engins pyrotechniques pour animer le Pesage Est. Accompagnée par des professionnels, leur autorisation est désormais légale mais cela nécessite une organisation précise et la mise en place de normes de sécurité.

"D'un claquement de doigt, j'arrête tout !"

Concernant la volonté de la municipalité d'intégrer dans le projet de nouveau quartier, des logements sociaux, de mettre deux places de parking par logement au lieu d'une et de signer le permis de construire après le 31 décembre 2021, ce qui entraîne la mise en place de nouvelles normes environnementales concernant la construction, le maire n'a pas encore mis ses menaces à exécution. Mais Jean-Paul Fournier attend la réunion de médiation avec les supporters et les conclusions pour savoir s'il continue le projet ou pas.

Ce matin, le maire a prévenu son interlocuteur dès le début de l'entretien. "D'un claquement de doigt, j'arrête tout !", a-t-il menacé Rani Assaf. Pour le moment,  la Ville a remporté surtout une première manche : forcer au retour du dialogue entre le président et les supporters. Pour le reste...

Corentin Corger

Articles similaires

Un commentaire

  1. Le projet immobilier est un bon projet, inutile d’ennuyer Rani Assaf avec ça. Le développement de cet espace est un plus indéniable.
    C’est la question sportive du N.O qui fait défaut. Rani Assaf n’est pas l’homme qu’il faut là où il est.
    J.P Fournier n’a pas suffisamment « bétonné » le dossier. L’abandon de l’agrément du centre de formation est une faute politique.

    Conseiller Nîmes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité