A la uneSports GardUSAM

USAM Vaillant mais trop diminué, Nîmes perd le derby

Mohammad Sanad a été en grande difficulté dans ce derby (Photo Lisa Castres/USAM)
En plus du match, Nîmes a perdu Acquevillo sur blessure (Photo Lisa Castres/USAM)

Malgré beaucoup d’efforts consentis, Nîmes s’incline dans le derby face à Montpellier sur le score de 32-29. Des Usamistes trop diminués physiquement qui perdent en plus Acquevillo sur blessure. Cela fait toujours 27 ans que les Gardois n’ont pas gagné en terre héraultaise. 

Lors de leur dernière confrontation en mai dernier à Bougnol, désormais appelé FDI Stadium, Montpelliérains et Nîmois trustaient le Top 5 du championnat. Plus de sept mois après, les Gardois sont sixièmes avec trois points d’avance sur les Héraultais, seulement neuvièmes au classement. Un derby de convalescents entre l’USAM toujours privé d’Hesham, Minel et le MHB malade en championnat. Paradoxalement, Montpellier est leader de sa poule en Ligue des Champions.

La saison dernière, à trois secondes près, la Green team aurait pu remporter un derby en terre héraultaise, ce qui n’est plus arrivé depuis 27 ans et une série de 18 matches sans succès. Deux formations qui se retrouvent après s’être affrontées en quart de finale de la Coupe de la Ligue, au Parnasse, le 10 novembre dernier. Les hommes de Patrice Canayer avaient été supérieurs et s’étaient imposés 32-28. Depuis Nîmes est invaincu et reste sur quatre rencontres sans revers mais sur deux matchs nuls consécutifs arrachés à la dernière seconde. Le MHB a perdu ses deux derniers matchs. Un contexte particulier donc pour ce derby.

Sanad pas dans le coup

Les locaux débutent cette rencontre en mode européen et prennent rapidement l’avantage notamment grâce à Descat qui par deux fois s’extirpent facilement du marquage de Sanad pour faire mouche (5-2, 6e). Les prémices d’une première période difficile pour l’ailier égyptien. Mais les visiteurs réagissent. Grâce à plus d’attention et d’implication défensivement, ils recollent au score dans ce derby animé. Nîmes a laissé passer l’orage et reste au contact même si Montpellier semble supérieur globalement (8-8, 14e).

Offensivement, Sanad n’est pas dans le coup. D’habitude fluide, la connexion avec Desbonnet ne prend pas à Bougnol. Et quand « Momo » parvient à capter le ballon, il bute à plusieurs reprises sur Sego à des moments charnières de cette première période où l’USAM aurait pu prendre l’avantage. Même s’il marque par deux fois, la goutte d’eau intervient après un penalty manqué et un nouveau face à face perdu. La tête basse marquée par un coquard sous un oeil, Sanad est même remplacé par Gibernon après cette performance en-dessous de ses prestations habituelles.

Des Nîmois trop affaiblis

Juste avant la pause, la Green team perd Acquevillo qui rentre directement aux vestiaires touché aux adducteurs. La malédiction des arrières gauches pour Franck Maurice qui doit déjà composer sans Minel et Hesham se poursuit. Les dernières secondes de ce premier acte sont folles : Nyateu intercepte et marque dans le but vide. Dans la foulée, Bos trouve la faille de loin sur le gong. À la pause, avantage léger pour le MHB (17-16). Au retour des vestiaires, le staff fait du turnover avec les entrées de Paul, Salou ainsi que Gallego et Rebichon, pourtant diminués.

Le portier slovaque se met d’abord en évidence en tant que buteur en inscrivant un but de sa zone (18-18, 33e). Autour de la 37e minute, on assiste à un petit tournant dans cette partie. Face à un adversaire en infériorité numérique, les Usamistes ne transforment pas les occasions pour refaire leur retard. Derrière, le MHB a les opportunités pour prendre le large mais Paul retarde l’échéance (23-21, 44e). Mais cela ne dure pas. En manque de solutions sur le plan offensif, la sortie sur blessure d’Acquevillo se fait ressentir, les Usamistes voient l’écart grandir (26-22, 47e).

L’insouciance et le talent du jeune Derisbourg, que David Tebib réclamait de voir davantage sur le terrain, redonnent un peu d’allant aux Nîmois. Mais ce n’est pas suffisant et Montpellier conserve son avance pour s’imposer finalement 32-29. L’USAM s’est battue jusqu’au bout avec ses armes mais était trop diminuée, plusieurs joueurs étant affaiblis, pour remporter ce derby. Nîmes paie clairement l’enchaînement des rencontres avec la Coupe d’Europe qui revient dès mardi avec la réception des Hongrois de Tatabanya.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité