ActualitésNîmesPolitique

CASTILLON-DU-GARD Maire et préfète discutent de la future école

La préfète du Gard s'est rendue ce jeudi matin à Castillon-du-Gard pour discuter des projets de la commune. Elle s'est rendue sur le terrain qui accueillera la future école primaire. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ce jeudi matin, Marie-Françoise Lecaillon, la préfète du Gard, était en visite à Castillon-du-Gard. Elle a rencontré la maire, Muriel Dherbecourt, et son équipe municipale pour parler des projets portés par la commune. Le gros morceau à venir, c’est la construction de la nouvelle école primaire, chemin de Font Grasse, tout près de la RD19, en bas du village. 

Cela fait des années que le projet est dans les tuyaux sans vraiment démarrer. Mais là, les choses sont enfin sur les rails. Et avec cette visite de la préfète, la municipalité espère bénéficier d’un nouveau coup d’accélérateur sur le dossier. La représentante de l’État a pu se rendre compte de la nécessité de ce nouvel établissement : « L’ancienne école n’est plus du tout adaptée. C’est bien de venir voir physiquement, ça a plus de sens que de regarder un plan« , exprime Marie-Françoise Lecaillon.

Salles de classe exigües, cour de récréation étriquée, entrées peu accessibles, parties maternelle et élémentaire séparées… Les conditions ne sont pas optimales dans l’actuelle école, au point que « 30 enfants du village vont à l’école ailleurs« , déplore Joachim Vallespi, premier adjoint castillonnais.

Un projet à 5 millions d’euros HT

Les fouilles préventives et le covid ont bien ralenti l’éclosion du projet. Désormais la concertation avec les entreprises est lancée. Les travaux devraient débuter en mai 2022 pour 18 mois, afin que le groupe scolaire soit prêt pour la rentrée scolaire 2023-2024. Le projet s’élève à 5 millions d’euros HT et comprend la construction d’une école de six classes modulables, d’un restaurant scolaire et d’une salle polyvalente, occupant une surface totale de 1 500m2.

Il devrait rester 2 millions à charge de la commune, le reste sera financé par l’État et d’autres partenaires financiers. La nouvelle école a été pensée « comme un projet exemplaire » assure la maire : la cour de récréation sera végétalisée, le bâtiment bâti en pierres de Castillon fonctionnera en géothermie offrant un système de rafraîchissement sans climatisation, des panneaux photovoltaïques assureront un système en autoconsommation, les élèves pourront profiter d’un potager et d’un poulailler pédagogiques… Le projet est d’ailleurs labellisé « Bâtiments Durables Occitanie » (BDO) or. La maire a ensuite emmené la préfète dans un tout nouveau commerce « Les compagnons du terroir », que vous découvrirez dans un prochain article.

Marie Meunier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité