A la uneActualitésGardPolitiqueSociété

ÉDITORIAL Non, Éric-Charles Zemmour-De Gaulle n’existe pas !

Photo via MaxPPP

Si depuis sa disparition, les hommes politiques, et pas seulement de Droite, ont été nombreux à se réclamer de Charles De Gaulle et à convoquer l’Histoire, jamais aucun ne l’avait fait de façon aussi éhontée et pathétique que le désormais candidat Éric Zemmour. Hier, à l’heure de la pause méridienne, le polémiste d’extrême-Droite s’est enfin décidé à officialiser ce qui n’était depuis longtemps qu’un secret de Polichinelle. Dans un décorum sombre où des rangées de livres apparaissant en fond d’écran apportaient une vague caution intellectuelle, utilisant un micro rétro que n’auraient pas renié les Français qui parlaient aux Français en 1940 sur les ondes de la BBC depuis Londres, le prophète de l’apocalypse a égrainé son laïus d’un ton mal assuré, évoquant d’emblée une France fragilisée par l’immigration. Citant pêle-mêle Napoléon, Jeanne d’Arc mais surtout le général De Gaulle – deux fois ! -, dans ce qu’il aurait certainement voulu comme un « appel du 18 juin » mais qui s’est avéré une bien pâle pantomime ersatztique, avec une dramatisation outrancière nourrie par une compilation d’images de violences en tous genres, jouant sur les peurs, l’affect et l’émotion, le polémiste décrit les Français comme « des exilés de l’intérieur« , en proie à un sentiment de « dépossession » de leur pays. Il évoque ensuite tout à trac « la disparition de notre civilisation » et son « déclin et la décadence« . N’en jetez plus, la cour est pleine ! Et c’est peu dire qu’au vu de la vacuité de ses propos et l’absence patente d’un quelconque programme, les gaullistes n’ont pas vraiment dû voir en Éric Zemmour l’héritier naturel de l’ancien chef de l’État. Un Charles De Gaulle qui avait une certaine idée de la grandeur de la France mais aussi de la fonction présidentielle et qu’on aurait peine à imaginer adressant un doigt d’honneur ponctué d’un très gracieux et élégant « et bien profond ! » à une Marseillaise pas mieux élevée que lui. En cela, Zemmour a bien raison, et pour paraphraser le prince Hamlet, il y a quelque chose de pourri dans ce bon royaume de France où la tenue, le savoir-vivre et la bienséance qui étaient la règle commune dans les années 60 semblent fuir les rangs des hommes politiques. Alors non, définitivement Éric-Charles Zemmour-De Gaulle n’existe pas et les Français ne mettront pas longtemps à faire leur deuil d’un ectoplasme fantasmé.

Philippe GAVILLET de PENEY

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Articles similaires

Un commentaire

  1. QUE LUI REPROCHER ???
    29 avril 1492 : Le Décret de l’Alhambra pris par le roi d’Espagne force au départ tous les juifs, même convertis au christianisme. Chassés de leurs maison, spoliés de leurs biens en même temps que les musulmans. Certains d’entre eux vont enrichir de leurs savoirs le Maghreb pendant les siècles qui suivent. (1)
    1962 ! Situation presque semblable. Malgré des siècles de présence, de travail et de partage avec les musulmans, les juifs algériens sont considérés par ces derniers comme des français ! Ils doivent encore fuir vers un pays dont ils ne savent presque rien, où il n’ont aucune racine.
    Sans doute plus prévoyants que d’autres, les descendants de Mosché ZEMMOUR (1786 – ?), ont su prendre les devants et décidé d’être français en France. Roger et sa femme Lucette quittent leur sol natal et les tombes de leurs ancêtres, quelques mois avant la naissance d’Eric Justin Louis.
    Eric naît à Montreuil sous bois le 31 août 1958, français par le « Droit du sang ». Il se dit « Français d’origine berbère !!! »
    Peut-on lui reprocher de dénoncer aujourd’hui une supposée « invasion musulmane » comme, sans doute ses ancêtres auraient pu le faire pour l’invasion chrétienne de l’Espagne ou l’invasion de l’Algérie par des troupes françaises en 1830 ?
    NON ! car la mémoire des vols, meurtres, bannissements et autres avanies nées des intolérances et jalousies de toutes natures peut expliquer la peur d’être à nouveau déchu de son humanité.
    OUI !! parce que ce n’est pas une raison suffisante pour que cette même peur soit imposée à tous.

    D’autant qu’il peut, à juste titre, se revendiquer aussi de la nationalité espagnole ou algérienne :
    • Depuis juin 2015 les descendants de l’exil forcé de 1492 peuvent revendiquer et obtenir facilement la nationalité espagnole.
    • Art 32 du code de la nationalité algérienne : est algérien l’enfant né de parents nés en Algérie (Constantine pour Roger Zemmour et Bône pour Lucette Levy)

    A MOINS QUE ???… Imaginons une belle intelligence, vouée à l’étude, l’analyse, la critique positive.
    Devant les idées ineptes, irréalistes ou encore absurdes proposées par des « politiques » bas de plafond, elle se dévoue non pour lutter ouvertement contre mais, plus subtilement, pour leur porter le coup fatal du discrédit.
    Le bouc émissaire caché sous le tablier du boucher ! Ici, on confine au génie et au sens du sacrifice national. Chapeau bas Messieurs!

    PS: – L’invasion française de 1830 et le décret Crémieux de 1870 feront des juifs d’Algérie des citoyens français.
    Ce même décret Crémieux sera abrogé 1e 7 octobre 1940 par le régime de Vichy dirigé par Philippe Pétain, ouvrant la porte à un statut discriminatoire des juifs !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité