A la uneActualitésNîmesSociété

FAIT DU SOIR Les Eygalades, 800 personnes sans chauffage ni eau chaude à Nîmes

Les habitants des Eygalades sont privés de chauffage et d'eau chaude depuis deux semaines (photo Norman Jardin)

Depuis le 27 novembre les habitants des trois tours des Eygalades dans le quartier Puech du Teil ne reçoivent plus, où par intermittence, la chaleur et l’eau chaude du chauffage urbain de la ville de Nîmes. Près de 800 personnes, réparties en 182 appartements, vivent dans le froid et elles s’inquiètent de passer les fêtes de Noël dans des conditions très précaires.

« On se sent abandonnés ! » Aux Eygalades les habitants sont exaspérés. Depuis deux semaines, ils n’ont plus de chauffage ou alors de façon intermittente. Quelques heures par ci ou par là. Mais en ce mois de décembre qui voit les températures baisser, les conditions de vie deviennent de plus en plus dures dans les logements. « Tous les appartements ne sont pas équipés de double vitrage et la température peut y descendre à 16 degrés. Une chaudière de cinq mégawatts a été mise en place mais je crois qu’elle a connu un problème au bout de quelques heures », explique Jean-Daniel Depoudant le représentant du comité de quartier Puech du Teil et qui représente également les habitants de la Tour A.

Sylviane Berno, Jean-Daniel Depoudant, Ludovic Tourdiat et Joseph Bruno représentent les habitants des Eygalades (photo Norman Jardin)

« 800 personnes sont impactées. Il y a urgence ! »

La cause est une fuite survenue le 27 novembre dernier et qui met à mal la distribution du chauffage et de l’eau chaude dans les quartiers de Pissevin, Valdegour et Puech du Teil. Les Eygalades, l’ensemble de trois immeubles construit en 1977 et situé rue Edmond-Carrière, se trouvent en bout de ligne et ils ne reçoivent que la chaleur de réseau urbain qui reste dans les tuyaux. Ludovic Tourdiat, le syndic des lieux espère une réparation rapide : « Les familles ont peur de passer les fêtes dans le froid. Il y a ici beaucoup de personnes âgées, des enfants et aussi des personnes en situation de handicap. Sur les trois bâtiments c’est près de 800 personnes qui sont impactées. Il y a urgence ! ».

« On ne sent pas un engagement de nos élus pour régler le problème »

Selon les habitants du quartier, le lieu de la panne serait localisé : « Ce n’est que le 9 décembre (NDLR soit 13 jours après la panne) qu’un drone a été utilisé pour déterminer l’endroit précis de la fuite. Il se trouverait entre Caremeau et Kennedy, sur la route d’Alès. Il va falloir donc stopper, détourner ou aménager la circulation sur la RN 106 pour régler définitivement le problème », souligne Jean-Daniel Depoudant.

Le système de chauffage des Eygalades date de 1977 (photo Norman Jardin)

Le représentant de la tour A s’inquiète pour les jours à venir : « Si la réparation n’est pas effectuée cette semaine, j’ai peur ensuite avec les vacances de Noël que cela soit reporté au mois de janvier. Dalkia (entreprise spécialisée dans les services énergétiques et la production d’énergie décentralisée, NDLR) et la Mairie sont prévenus mais on ne sent pas un engagement de nos élus pour régler le problème. »

Le bâtiment B abrite 74 appartements répartis sur 18 étages (photo Norman Jardin)

« On se couche le soir sans savoir si nous aurons du chauffage le lendemain »

En attendant, aux Eygalades les gens ont froid et ils n’ont aucune visibilité sur l’éventuelle avancée des travaux. « Ce lundi, le chauffage n’a fonctionné que de 4 heures à 9 heures, alors on se couvre un peu plus car la nuit ce n’est pas évident à supporter », regrette Joseph Bruno, le représentant du bâtiment C. « Il y a beaucoup de personnes âgées et d’autres handicapées. C’est vraiment dur pour eux », rajoute Sylviane Berno, la représentante du bâtiment B.

« On se couche le soir sans savoir si nous aurons du chauffage le lendemain. On se sent délaissés. » À 12 jours de Noël, les habitants des Eygalades vivent dans le froid et l’angoisse de passer les fêtes sans chauffage et ils espèrent que les conditions climatiques ne s’empirent pas. Ces 800 nîmois sont les victimes collatérales d’une fuite qui tarde à être réparée.

Norman Jardin

Les Eygalades est un ensemble de trois immeubles de 182 appartements avec le bâtiment A (60 appartements), le bâtiment B (74 appartements) et le bâtiment C (48 appartements).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité