A la uneActualitésBagnols-UzèsPolitique

SPÉCIAL FÊTES L’année 2021 vue par Fabrice Verdier, président de la CCPU

Le président de la CCPU Fabrice Verdier (Marie Meunier / Objectif Gard)

En cette période de fêtes de fin d’année, Objectif Gard propose aux personnalités politiques de livrer leur regard sur l’année écoulée et se projeter sur celle à venir. Aujourd’hui, c’est le président de la Communauté de communes du Pays d’Uzès Fabrice Verdier qui se prête à l’exercice.

Objectif Gard : Quel a été votre meilleur souvenir de 2021 ? 

Fabrice Verdier : D’avoir fait reculer le rassemblement national aux élections locales : régionales et départementales. Même s’il faut rester humbles et réalistes parce que l’abstention a été forte, la victoire éclatante de Carole Delga envoie quand même un message clair : quand les élus sont proches des citoyens, quand ils sont au travail, ils font reculer les extrêmes. Les départementales ont aussi démontré que l’union fait la force.

Et le pire ?

Le pire, c’est le Covid et ces nouvelles vagues que nous avons subies. Rien n’est grave dans la vie tant qu’on a la santé. Cette pandémie qui n’en finit pas, non seulement nous met en danger mais en plus bouleverse le vivre-ensemble dans nos territoires. Cette crise, c’est aussi une crise de l’isolement, de la solitude.

Quelle est la personnalité de 2021 ?

C’est Katalin Kariko. Ce nom ne parle à personne. Pourtant c’est à elle qu’on doit d’être vacciné et protégé contre le Covid. C’est une chercheuse qui est derrière le vaccin d’un géant américain. C’est justice de rendre hommage à ces scientifiques de l’ombre qui font avancer l’humanité.

Qui sera celle de 2022 ?

A Uzès, l’homme du début d’année, ce sera peut-être Patrick Timsit, s’il peut assurer ses spectacles en janvier à l’Ombrière. Nous l’accueillerons avec plaisir si c’est le cas.

Année électorale oblige : votre pronostic pour la présidentielle ?

Le plus important n’est peut-être pas de savoir qui sera élu même s’il faut que ce soit une républicaine ou un républicain modéré(e). Ce qui compte le plus, c’est peut-être de faire en sorte que celle ou celui qui sera élu(e), soit bien élu, c’est-à-dire que nous allions massivement voter. L’abstention m’inquiète fortement. Notre démocratie a besoin que chacun s’exprime et puisse se sentir représenté.

Et pour les législatives sur votre circonscription ?

Pour pouvoir vous répondre, encore faudrait-il connaître tous les candidates et candidats en lice.

Thierry Allard

34 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité