A la uneSports GardVidéo

FAIT DU SOIR Un jeune talent s’offre un Mont Bouquet incandescent (en images)

Johannessen brillant vainqueur de la quatrième étape et détenteur d'un nouveau record. (Photo Yannick Pons)
Johannessen vainqueur en costaud, explose le record de l’ascension du Bouquet. (Photo Yannick Pons)

Le Norvégien Tobias Halland Johannessen (Uno-X Pro Cycling Team) a remporté la quatrième étape de l’Étoile de Bessèges, ce samedi 5 février, au sommet d’un Mont Bouquet incandescent dont il a explosé le record de l’ascension. Leader du classement général avant cette avant-dernière étape, le Français Benjamin Thomas a conservé son maillot corail de leader, qu’il a toutes les chances de garder à l’issue du contre-la-montre final dans les rues d’Alès ce dimanche.

Thibaut Pinot, Richard Carapaz et Pierre Latour sont les noms qui revenaient le plus souvent dans la bouche de ceux qui ont garni la foule massée dans la montée du Mont Bouquet ce samedi après-midi. Si le dernier nommé figure bien parmi les meilleurs à l’arrivée (5e à 12 secondes du vainqueur), c’est sur le très jeune norvégien (22 ans) Tobias Halland Johannessen (Uno-X Pro Cycling Team) qu’il fallait miser. Inconnu du grand public, le vainqueur du jour a remporté le Trophée de l’Avenir en 2021 ce qui, en cyclisme, n’est jamais anecdotique.

Déjà très fort dans le final à Bessèges hier (3e derrière Thomas et Bettiol), Johannessen, d’ores-et-déjà considéré comme l’étoile montante du cyclisme mondial, a été le seul à pouvoir suivre Jay Vine (Alpecin-Fenix) lorsque ce dernier a attaqué à deux kilomètres du sommet. Les deux hommes ont eu beau se faire rejoindre par Antonio Tiberi (Trek-Segafredo) et Clément Champoussin (AG2R-Citroën), ils ont pu se disputer la victoire pour faire premier et second. En abordant le dernier virage situé à 60 mètres de la ligne d’arrivée en première position, Johannessen s’est imposé en costaud qu’il est déjà.

Le Norvégien, qui succède à Ben O’connor au palmarès des vainqueurs au Mont Bouquet, aura aussi le plaisir d’apprendre qu’il est le nouveau détenteur du record de l’exigeante ascension du Bouquet (4,6 kilomètres à 9,5% de moyenne) après l’avoir avalée en 13 minutes 30. Une performance qu’il doit surtout à ses cuisses de feu, mais qu’on ne peut s’empêcher d’attribuer en partie au fervent soutien de plusieurs centaines de spectateurs ayant préféré les émotions du spectacle réel au direct de la chaîne l’Equipe.

De plus en plus en jambes au fil de la semaine et dans le coup à quelques hectomètres du sommet, Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) achève cette 4e étape à la 18e place, tandis que Benjamin Thomas (Cofidis), leader du classement général, qui a souffert dans la seconde moitié de l’ascension malgré le soutien de son équipier Rémy Rochas, a fini par sauver son maillot corail pour sept secondes devant Alberto Bettiol (EF Education-EasyPost). Ce dimanche, il a toutes les chances de le conserver en décrochant l’Étoile tant ses qualités de rouleur seront un atout lors du contre-la-montre de 10,64 km dans les rues d’Alès, avec une arrivée au sommet de l’Ermitage.

Au courage, Benjamin Thomas conserve son maillot corail de leader pour sept petites secondes. (Photo Yannick Pons)
La relève est assurée ! Claudine Fangille (à droite), la fille du mythique Roland Fangille, aux côtés de sa fille Tiphany, et son petit-fils Ethan, dans la montée du Bouquet avant l’arrivée des coureurs. (Photo Yannick Pons)
L’ancien cycliste Gianni Marcarini et son stand, idéalement placés à 250 mètres de l’arrivée. (Photo Yannick Pons)
Venu de Savoie pour voir les coureurs de l’Etoile, le trio a bien fait de miser sur l’équipe Cofidis. C’est elle qui, par le biais de Benjamin Thomas, est leader du classement général ! (Photo Yannick Pons)
Serge, venu de Bourges, est l’un des nombreux camping-caristes à avoir fait le déplacement au Mont Bouquet. (Photo Yannick Pons)
Claude, Marcel et René forment une triplette gagnante. S’ils préfèrent la pétanque, ces trois retraités confortablement installés sur leur chaise pliante ont pris plaisir à encourager les coureurs de l’Etoile. (Photo Yannick Pons)
Attendre le passage des coureurs de l’Etoile, c’est comme une étape du Tour de France, ça peut parfois être long. Alors Chantal, venue de Montclus, s’occupe en faisant état de ses talents de couturière. (Photo Yannick Pons)
De très nombreux cyclistes amateurs, y compris des enfants, ont grimpé le Mont Bouquet avant les pros. Chapeau messieurs ! (Photo Yannick Pons)
La marche nordique, il n’y a rien de tel pour garder la forme sans risquer le claquage. (Photo Yannick Pons)
Au sommet, sur la rampe de lancement du Mont Bouquet, certains se laisseraient bien tenter par un saut en parachute. (Photo Yannick Pons)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité