ActualitésBagnols-UzèsEconomieEnvironnementSociété

GARD RHODANIEN La galline, bientôt la monnaie territoriale pour favoriser l’économie circulaire

Cyril Pommier veut lancer en parallèle de sa micro-ferme, une monnaie territoriale se nommant la galline. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Lancer une monnaie territoriale sur 13 communes du bassin de vie de Pont-Saint-Esprit (*) complémentaire à l’euro ? Tel est l’objectif de Cyril Pommier, qui s’apprête aussi à ouvrir sa micro-ferme en agroécologie. Ce dernier organise ce samedi une réunion de démarrage ce samedi 12 février, à partir de 14h, sur son terrain pour les personnes intéressées par cette initiative favorisant l’économie circulaire. 

Quand nous avions rencontré Cyril Pommier il y a un an, il était encore en quête d’un terrain dans le Gard rhodanien pour installer sa micro-ferme en agroécologie. Il a trouvé son bonheur un peu à l’écart du village de Saint-Christol-de-Rodières, avec une terre de 5 000m2. Il espère pouvoir ouvrir la micro-ferme La Gentiane dès le mois de mai. « Une soixantaine de fruitiers ont été plantés, une micro-vigne (20 pieds de raisin de table) aussi… » indique Cyril Pommier. Il a découpé son terrain en cinq représentant les cinq zones du monde où il y a un climat méditerranéen, avec les essences correspondantes. Chacune ayant un bénéfice pour l’autre : faire de l’ombre, limiter l’évaporation d’eau…

« La permaculture permet une approche systémique, avec un mélange des espèces. Résultat : moins de maladies et moins de traitement« , raisonne Cyril Pommier. Il veut que sa micro-ferme soit aussi un lieu de vie et d’apprentissage pour les plus jeunes. Il y aura un food-truck, des activités, des animaux (lapins, poules)… de manière à ce que chacun trouve son bonheur et s’approprie l’endroit. Le Gardois souhaite aussi créer une entreprise de conseils pour aiguiller les personnes qui ont envie de lancer des projets similaires.

Une monnaie territoriale pour consommer près de chez soi et gagner en pouvoir d’achat

À la micro-ferme la Gentiane, vous pourrez payer vos fruits et légumes en euros mais aussi en gallines. Vous n’êtes pas obligé de vous déplacer avec des poules dans votre poche, rassurez-vous… La galline, c’est le nom de la monnaie territoriale que veut lancer Cyril Pommier. Il présentera le prototype ce samedi. Il s’est inspiré de la monnaie libre, lancée en 2017, et veut maintenant décider avec d’autres personnes qui adhèrent au projet sa forme finale. Plutôt qu’une cryptomonnaie, l’agriculteur imagine davantage des billets ou des pièces.

À travers la galline, il souhaite « que l’économie locale se développe et apporter un pouvoir d’achat supérieur aux usagers« . Il vise d’ailleurs un revenu universel de 3 000 gallines par mois, que les utilisateurs travaillent ou non « pour subvenir aux besoins de base : alimentation, logement… » Cela leur permettrait de dépenser leurs euros pour autre chose et qu’ils soient davantage solvables : « Un peu comme sur une voiture hybride« . Les personnes pourraient en gagner en contre-partie d’actions bénévoles.

« C’est une monnaie plus égalitaire. On sort de ce système capitaliste qui cherche le profit« , poursuit Cyril Pommier. Il espère maintenant que les acteurs économiques ainsi que les collectivités locales appuieront le projet : « Maintenant, il faut que le réseau se développe. On va travailler tous ensemble en intelligence collective. »

Marie Meunier

Si vous êtes intéressé par le projet de monnaie locale, vous pouvez vous rendre à la réunion de démarrage sur le terrain de Cyril Pommier ce samedi 12 février, à partir de 14h, avec ces coordonnées géographiques :44°16’58.3″N 4°31’25.8″E
Plus d’infos à lemondelibre2022@outlook.fr

(*) Le Garn, Issirac, Aiguèze, Laval-Saint-Roman, Saint-Christol-de-Rodières, Salazac, Saint-Just-d’Ardèche, Saint-Martin-d’Ardèche, Saint-Julien-de-Peyrolas, Salazac, Saint-Paulet-de-Caisson, Pont-Saint-Esprit, Carsan et Saint-Alexandre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité