ActualitésCultureGard

GARD Nicolas Tourvieille donne l’itinéraire d’un cerf-volant

Photo d'illustration
Peut-être que pour Nicolas Tourvieille, tout a débuté à Vallabrègues (Photo : Patrick Gants).

Un auteur gardois, Nicolas Tourvieille, édité chez Les 3 colonnes,  sort un nouveau livre intitulé L’itinéraire d’un cerf-volant, un titre poétique qui colle bien à la personnalité de l’écrivain.

Son histoire avec la poésie démarre avec sa vie, alors qu’il est en primaire à Vallabrègues et qu’il participe à un concours. Il termine deuxième malgré ses difficultés en français et un certain José de Vallabrègues voit en lui un poète à venir et d’avenir. En 2006, Nicolas passe dans le domaine du vin et s’inspire de la vigne dans son « Ho vin ! », poème qui confirme ses talents. Jusqu’en 2019 Nicolas Tourvieille tourne et vire, saute de job en job comme il écrit une ligne après l’autre.

Sa maison d’édition s’est donnée pour objectif d’accueillir, de conseiller et de guider ses auteurs dans le passionnant processus de publication d’un livre. Parce qu’une aventure littéraire est avant tout une histoire de belles rencontres, Les 3 colonnes oeuvre en faveur du contact humain. « Grâce à une sélection de livres de qualité, des conseils personnalisés, une mise en page et une correction soignées des manuscrits, un référencement rapide, et une promotion ciblée, nous accompagnons nos auteurs, étape après étape, au sein de ce fascinant monde des Lettres. Bénéficiant d’une distribution efficace assurée par notre partenariat avec Hachette Distribution, nos ouvrages sont disponibles au-delà des frontières de l’Hexagone. »

En attendant, c’est un Gardois qui publie un livre de plus. Avec L’itinéraire d’un cerf-volant, Nicolas Tourvieille s’affirme comme un poète sortant des sentiers battus. « Pour apprécier cet ouvrage, vous devez comprendre que je n’aime pas forcer mon talent. Cela dit, j’ai besoin pour rentrer en affirmation d’aller en profondeur, jusqu’à la moelle. Comme j’adore dire, je suis évolutionnaire, alors jour après jour, j’ai écrit ces poèmes en me laissant porter par mon instinct au gré de l’actualité de 2020 et de mes émotions. Avec cet ouvrage, j’oscille entre fantasme et réalité profonde. J’espère réveiller en vous cette volonté et ce rêve de trouver une raison éclairée et passionnante, tout en gardant un esprit bon enfant. »

Jour de Twist, N’importe quoi, le Yéti, Errances, Perdu, le Sport, Définir la méchanceté et la gentillesse, Non-dit, Gros délire… sont les premiers poèmes de l’ouvrage.

Photo d’illustration

Nicolas Tourvieille vient d’une très ancienne famille Ardéchoise. Il a grandi en milieu rural proche des agriculteurs et écrit par passion, pour partager ses sentiments et ses ressentis profonds. En ces quelques mots, l’auteur poursuit sur sa passion pour l’écriture. « Je suis entraîné dans une spirale qui anime mon esprit et le pousse à créer pour trouver une suite logique à l’histoire de notre univers qui reste un mystère infini et provoque des délires fantasmagoriques. Ainsi, j’ai l’impression de participer avec passion à nourrir les esprits par une imagination douce et une raison éclairée. Pour résumer, l’écriture me permet de libérer mon esprit et de rêver à mille existences vivantes où la passion rejoint la raison pour ne faire qu’un dans des aventures palpitantes. Oui, avec l’écriture je vis une aventure que j’invente jour après jour sans aucun détour. »

Librairies indépendantes, maisons de la presse, Fnac, Cultura, Decitre, grandes surfaces comme Leclerc… Vous retrouverez également ce livre en ligne sur Internet via les boutiques e-commerce. La maison d’édition est connectée directement aux centres des terminaux de disponibilités des vendeurs de livres sur la France entière, et vous assure ainsi une distribution optimale de votre livre.

Voici un extrait du livre de 558 pages dont le tarif est de 28 euros en grand format et de 16,99 euros en e-book :

Le bal masqué…

C’est un grand défilé On file angoissé
Par notre apparence Et notre élégance

Le snobisme est de mise Les gens se déguisent Pour rester à notre guise Face à cette crise

On danse sur la limite
D’une musique détruite
On danse seul et distant
Dans une atmosphère isolante Bas les masques

On sortira les aphrodisiaques Pour se mélanger
Comme un seul homme libéré

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 38 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité