A la uneActualitésBeaucaireFaits DiversNîmesSociété

ARAMON La famille du chauffeur tombé dans le Rhône à sa recherche

Dès lundi, plusieurs dizaines de personnes sont venues prêter main forte à la famille du conducteur du camion disparu. (Marie Meunier / Objectif Gard)
Les personnes se sont réparties les différents secteurs de recherches allant du pont au barrage de Vallabrègues. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Le vendredi 18 février, vers 7h du matin, un camion a fait une sortie de route sur le pont reliant Aramon et Barbentane et a terminé sa course dans le Rhône. Malgré les recherches, le conducteur est toujours introuvable. 

Ce conducteur, il s’appelle Abdelaziz B. Il est âgé de 45 ans, père de famille et habite à Châteaurenard dans les Bouches-du-Rhône. Il a fait quasiment toute sa carrière professionnelle comme conducteur de poids lourd chez Socafna, une entreprise spécialisée dans le transport frigorifique notamment. À peine quelques dizaines de kilomètres, après être parti de Châteaurenard, le conducteur a eu cet accident. Pour l’instant, sa famille ignore les circonstances du drame mais leur priorité, c’est de retrouver le corps de ce père de famille.

Ce lundi, un point de rendez-vous a été donné à 14h au niveau du pont où s’est déroulé le drame. Il y avait les membres de la famille mais aussi des amis, des habitants et des inconnus qui ont souhaité prêter main forte, très touchés par la situation. L’appel à l’aide de la famille a été largement relayé sur les réseaux sociaux. Toutes les personnes présentes se sont réparties différents secteurs du pont jusqu’au barrage de Vallabrègues, des deux côtés du fleuve. Deux gendarmes sont également venus aiguiller les recherches.

« On invite vraiment tous les gens qui veulent venir nous aider. Ils sont tous les bienvenus »

« On invite vraiment tous les gens qui veulent venir nous aider. Ils sont tous les bienvenus. Et si aujourd’hui, ça ne donne rien, demain on recommence« , lance Mohammed, âgé de 16 ans et fils du conducteur disparu. Très courageux, l’adolescent organise les recherches, prend les appels malgré la tristesse. Lui comme toute sa famille sont unanimes, Abdelaziz est un « homme bien » : « Il avait une hygiène de vie irréprochable. Il dormait bien, mangeait bien, ne buvait pas, ne fumait pas« , assure son fils, en réplique aux commentaires indélicats publiés sur les réseaux sociaux.

Deux gendarmes ont aiguillé la famille dans ses recherches. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Le patron de son père était d’ailleurs présent ce matin sur les lieux de l’accident : « Il n’arrêtait pas de pleurer« , raconte avec un tristesse un membre de la famille. Les recherches vont se poursuivre tout l’après-midi. « On cherche aussi des personnes volontaires qui auraient des bateaux ou des jet-skis pour mieux inspecter les bords du Rhône« , glisse aussi le beau-frère du conducteur disparu.

Du côté du groupement de gendarmerie du Gard, le général Éric Chuberre assure que « la recherche du corps est la priorité« . Vendredi et samedi, des plongeurs des unités de gendarmerie de Marseillan et Saint-Cyprien ont été mobilisés. Depuis hier et aujourd’hui, le groupement de gendarmerie s’est rapproché de VNF (Voies navigables de France) pour avoir un regard plus technique et modéliser les potentiels trajets qu’aurait pu suivre le corps.

L’enquête sur les circonstances de l’accident se poursuit également. La seule chose qui est certaine aujourd’hui, c’est que le conducteur était seul à bord et qu’un seul véhicule est impliqué. Il transportait de l’alimentation pour animaux dans son chargement.

Marie Meunier avec Stéphanie Marin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité