A la uneActualitésGardOAC AlèsSports Gard

FOOTBALL De valeureux Aigues-Mortais tombent chez le leader alésien

Nouvelle victoire pour l'OAC qui continue de s'approcher de la montée. (Photo OAC)
Nouvelle victoire pour l’OAC qui continue de s’approcher de la montée. (Photo OAC)

Au terme d’un derby emballant ponctué d’erreurs d’arbitrage, l’Olympique d’Alès en Cévennes a disposé d’Aigues-Mortes en fin de match et dans la douleur (3-1). Les Cévenols se rapprochent un peu plus de leur objectif : la montée en National 2.

Dans leur 4-2-3-1 habituel avec Abelinti seul en pointe, les locaux sont les premiers à se mettre en évidence par une frappe lointaine de Franco qui rebondit devant Robert, lequel s’y reprend à deux fois pour capter le ballon (4e). Contrairement à la plupart des équipes qui se sont présentées à Pibarot cette saison, Aigues-Mortes, 4e à l’heure du coup d’envoi, affiche des ambitions offensives en attaquant en nombre à la récupération du ballon dès les premières minutes. Mais alors que Loricourt vient de perdre un duel face à Jdaini, la contre-attaque des Oaciens s’amorce et Jérémy Balmy déclenche une frappe qui, après avoir été déviée par le dos d’un défenseur salinier, finit sa course dans les pieds de Lucas Franco. En véritable renard des surfaces, le meneur de jeu cévenol profite de sa position idéale pour décocher un puissant tir croisé qui vient se loger dans le petit filet du poteau droit de Robert (1-0, 14e).

Si les hommes de Stéphane Saurat pensent avoir fait le plus dur en prenant les devants au score, ils se font peur lorsque Jérémy Balmy commet une faute à l’entrée de sa surface de réparation, laquelle lui vaut un carton jaune mérité. Celle-ci offre un coup-franc merveilleusement placé au pied droit de Fangier qui ne se prive pas pour solliciter la première parade de Moreau (23e). En solitaire, Ajjaji fait du chemin avec le cuir et finit par tenter sa chance de loin. Sans danger pour le portier alésien qui accompagne tranquillement le ballon en sortie de but (28e). Le match s’emballe enfin et Abelinti d’une tête après un corner, puis El Hamri sur un centre de Jdaini venu de la gauche, sont tout près de doubler la mise pour l’OAC (30e et 32e).

Aligné seul sur le front de l’attaque, Ajjaji s’affirme comme un poison pour la défense cévenole. Dos au jeu, le n°9 bonifie tous les ballons qu’il touche. Il semble s’aider de la main lorsqu’il s’engage dans une folle chevauchée. Mais l’arbitre central n’a rien vu, pas plus que son assistant, et Ajjaji profite de l’aubaine pour décaler Finelli sur le côté droit. L’ailier aigues-mortais centre et trouve la tête de l’instigateur de l’action qui a bien suivi pour venir couper la trajectoire du ballon au premier poteau (1-1, 39e). On en restera là dans ce premier acte, et c’est plutôt mérité avec ce que l’on a vu, même si l’égalisation salinière parait entachée d’une main.

L’exclusion de Defosse a tout changé

Les hommes de Yohan Borg tiennent la bonne opération et n’ont pas l’intention de la laisser filer. Leur organisation tactique en 5-4-1 à la perte du ballon donne du fil à retordre aux Alésiens qui s’agacent en ne parvenant pas à se procurer d’occasions franches. Il faut un exploit solitaire d’El Hamri sur le côté droit et une frappe excentrée du dernier nommé pour réveiller Pibarot à l’heure de jeu. Auteur d’une prestation de haute-volée en avalant les kilomètres dans l’entrejeu pour annihiler les velléités offensives cévenoles, Defosse reçoit deux cartons jaunes en trois minutes et est logiquement exclu (77e).

M. Taouil s’était sans doute déjà trompé en première mi-temps en ne sifflant pas la main d’Ajjaji qui a amené l’égalisation, il en a peut-être fait de même en accordant un pénalty généreux à l’entrant Zakariaa Saoudi. L’ailier alésien se charge lui même de transformer cette opportunité en but d’un tir croisé qui touche le montant de Robert avant d’entrer dans le but (2-1, 84e). En infériorité numérique, les Aigues-Mortais tentent le tout pour le tout, au point de faire monter leur gardien sur chaque coup de pied arrêté. Une audace sanctionnée à l’ultime minute du temps additionnel quand Abelinti orchestre un contre en tandem avec Paul Bonneau. S’il s’arrache pour revenir à temps dans ses cages, Robert est trop court pour stopper la frappe placée de l’international guyanais qui inscrit son 13e but de la saison toutes compétitions confondues (3-1, 90+4). L’OAC s’offre le derby  et continue son cavalier seul en tête, tandis qu’Aigues-Mortes n’a pas démérité et est à sa place parmi les premiers du classement.

Corentin Migoule

18e journée de National 3. Stade Pierre-Pibarot. Arbitre : M. Taouil. OAC 3-1 Aigues-Mortes (mi-temps : 1-1). Buts pour Alès : Franco (14e), Saoudi (84e) . But pour Aigues-Mortes : Ajjaji (39e), Avertissement à Alès : Jérémy Balmy (21e). Avertissements à Aigues-Mortes : Robert (9e), Finelli (42e), Defosse (74e et 77e), Sainz (89e), Bileck (90+4). Exclusion à Aigues-Mortes : Defosse (77e). 

OAC : Moreau – Houelche, Mogès, Fofana (Bonneau, 81e), Jdaini (Joakim Balmy, 70e) – Peyrard, Jérémy Balmy, Diarra, Franco, El Hamri (Saoudi, 63e) – Abelinti. Entraîneur : Stéphane Saurat.

Aigues-Mortes : Robert – Sainz, Rognon (Coulet, 90e), Bouchite, Bileck – Defosse, Loricourt, Fangier, Ajjaji, Domenech (Falaq, 75e) – Finelli. Entraîneur : Yohan Borg.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité