Faits DiversGardJusticeNîmes

NÎMES Accusé du viol de son ex, le militaire voulait réintégrer l’Armée

(Photo d'illustration : Anthony Maurin)

La cour d'appel a décidé de le maintenir en détention provisoire.

(Photo d’illustration : Anthony Maurin)

Il est mis en examen et placé en détention provisoire depuis plusieurs mois et la plainte de son ex compagne.

Cette dernière a dénoncé à la police et la justice des faits d’abus sexuel de la part de son ancien compagnon. Ce dernier aurait abusé d’elle alors qu’ils sont en instance de séparation. Des actes niés par le mis en cause. Âgé d’une trentaine d’années il a formulé récemment à la chambre de l’instruction de Nîmes son souhait de retrouver la liberté.

Il offre comme garantie de représentation et d’hébergement une chambre dans une caserne de l’Armée à Nîmes, puisqu’il prétend devant la juridiction que les militaires sont susceptibles de le reprendre malgré sa mise en examen. Présumé innocent, il n’a pas été radié de l’Armée pour l’instant.

Quelques heures plus tard, la cour d’appel a rejeté cette remise en liberté et a décidé de confirmer le placement en détention provisoire.

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité