A la uneActualitésNîmes OlympiqueUSAMVidéo

LA MINUTE SPORT L’actualité sportive de ce mercredi 27 avril

Au match aller, Eliasson et les Nîmois s'étaient imposés 2-1 au stade des Costières (Photo Anthony Maurin).
Omarsson et Eliasson retrouveront l’AS Nancy ce week-end (Photo Anthony Maurin).

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l’essentiel de l’actualité sportive gardoise en quelques infos. 

C’est en bus que les Nîmois rentreront de Nancy (Photo Anthony Maurin).

Retour en bus. C’est vendredi en début d’après-midi (14h29) que les Crocodiles prendront un train en direction de Nancy pour y jouer samedi à 19h pour le compte de la 36e et antépénultième journée de Ligue 2. Mais le train les laissera à Dijon à 17h40 où le bus du Nîmes Olympique les attendra pour les mener dans la préfecture de Meurthe-et-Moselle trois heures plus tard. Les Nîmois quitteront Nancy dès la fin du match pour faire le retour intégralement en bus et arriver à la Bastide au petit matin. Pour récupérer, le staff et les joueurs bénéficieront du dimanche mais aussi du lundi puisqu’ils seront au repos.

En 2018, Baptiste Valette et Antonin Bobichon roulaient pour Nîmes Olympique (photo Norman Jardin)

Des retrouvailles en Lorraine. Le match entre l’AS Nancy et Nîmes Olympique n’aura pas d’enjeu sportif puisque les Lorrains sont déjà relégués en National et les Crocodiles assurés de se maintenir en L2. Mais le stade Marcel-Picot sera tout de même le théâtre de retrouvailles avec des anciens nîmois. Du côté Meurthois, les Nîmois reverront Antonin Bobichon (26 ans), le natif de Bagnols-sur-Cèze et originaire de Saint-Paulet-de-Caisson, formé au Nîmes Olympique et qui a participé à la montée en L1 en 2018. Le milieu de terrain est sous contrat avec le SCO d’Angers qui l’a prêté cette saison à Nancy. Le gardien de but de l’ASNL est aussi un ancien du NO en la personne de Baptiste Valette, passé par Nîmes de 2017 à 2019, il a également été un des acteurs de la montée en L1 des Nîmois en 2018. Ce dernier a aussi brièvement travaillé avec Nicolas Usaï (29 ans). « J’ai bossé avec Baptiste Valette pendant sept semaines, car je voulais le récupérer à Sedan puisque mon gardien de but Axel Maraval quittait le club. Finalement il n’est pas resté et il a signé dans un très, très bon club, le Nîmes Olympique », explique Nicolas Usaï qui a également eu sous ses ordres l’avant-centre nancéen Andrew Jung qui est passé par la Berrichonne de Châteauroux.

Guessoum a prêté main forte à la réserve (Photo Anthony Maurin).

Des louanges pour Guessoum. Le défenseur central du Nîmes Olympique a joué l’intégralité de la rencontre à Quevilly mardi dernier, puis il est entré en fin de match vendredi aux Costières face Rodez. Cela n’a pas empêché Kelyan Guessoum (23 ans) de faire le déplacement de la réserve nîmoise à Narbonne samedi pour le compte du National 3. Le Crocodile a enchaîné trois victoires en quatre jours. Mais au-delà du résultat, Nicolas Usaï relève surtout l’état d’esprit : « J’ai vraiment apprécié sa démarche, sa performance et je suis très heureux du résultat de la réserve. J’ai eu une discussion avec lui avant le match contre Rodez. Il savait qu’il débutait sur le banc et sa première réaction a été de me dire « Je fais ça pour mon club, il n’y a pas de souci ». C’est le genre de phrase que j’aime entendre. J’ai souvent dit qu’il y avait beaucoup de joueurs qui n’étaient pas heureux de jouer au Nîmes Olympique mais il faut mettre en avant ceux qui sont heureux d’y jouer, je pense à Guess mais aussi à Antho (Anthony Briançon, NDLR). Kelyan est très professionnel et attaché aux valeurs du club et il est exactement dans ce que je recherche au niveau de l’état d’esprit », souligne le coach du NO.

Les temps changent. Il y a cinq ans jour pour jour, le 27 avril 2017 les Crocodiles s’entraînaient au stade des Costières à la veille d’accueillir l’AJ Auxerre pour le compte de la 35e journée de Ligue 2. Une rencontre capitale pour des Nîmois en course pour la montée en Ligue 1. À cette occasion, près de 300 supporters nîmois étaient venus encourager les joueurs de Bernard Blaquart. Banderole, chants et fumigènes, rarement une séance d’entraînement n’a été aussi animée. Malheureusement, le lendemain, c’est Auxerre qui s’imposait 1-0 à Nîmes devant 14 606 spectateurs et dans une belle ambiance. C’est un but marqué par Mohamed Yattabara à la 77e qui assommait le NO qui avait pourtant frappé à trois reprises sur les poteaux bourguignons. C’est probablement la défaite qui a coûté la montée en Ligue 1 aux Nîmois qui terminèrent cette saison sixième à trois points du champion Strasbourg.

USAM

Pugliese quitte l’USAM pour Sarrebourg (Photo Yannick Pons/Objectif Gard)

Pugliese à Sarrebourg. Alors qu’il termine sa formation, Quentin Pugliese va quitter l’USAM à la fin de la saison pour signer son premier contrat professionnel à Sarrebourg, actuellement 11e de Proligue (deuxième division). L’arrière gauche, qui peut aussi jouer demi-centre, est apparu sur quatre feuilles de match en championnat avec l’équipe première cette saison. En Moselle, Quentin va retrouver deux anciens nîmois : le pivot Aurélien Padolus et le capitaine Dylan Grandjean. ”C’est une satisfaction pour Quentin et pour le club. Quentin mérite cette signature pour toutes ses années au centre et pour son sérieux. C’est la preuve que le travail finit par payer ! Une satisfaction également pour l’USAM, le centre de formation a pour but de former un joueur à devenir professionnel en premier dans son club formateur mais aussi être capable d’alimenter tous les niveaux du championnat français comme c’est le cas ici avec la Pro Ligue », réagit Jérome Chauvet, manager général de l’USAM Nîmes Gard.  

 

 

Articles similaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité