A la uneActualitésBeaucaireGardSanté

BELLEGARDE Maison médicale : double dose pour soigner la santé

La maison médicale de Bellegarde a été inaugurée ce jeudi matin. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Et de deux. Une semaine après la maison médicale de Beaucaire, c’est celle de Bellegarde qui a été inaugurée ce jeudi 19 mai en fin de matinée. 

Ouverte depuis la fin de l’année dernière, la maison médicale de Bellegarde a été inaugurée ce jeudi. Voisin des arènes et donc situé à proximité du centre ville, le bâtiment de quelque 600 m2, s’élève sur deux étages avec un parking de seize places et répond à des normes environnementales précises définies dans le cadre du programme « Bâtiment NoWatt » développé et soutenu financièrement par la région Occitanie. La communauté de communes Beaucaire Terre d’Argence, présidée par Juan Martinez et porteuse du projet, a reçu une subvention de l’État de 500 000€ et de 283 000€ de la part de la Région sur un budget global de 1,2M€.

La maison médicale de Bellegarde a été inaugurée ce jeudi matin. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Comme la semaine dernière à Beaucaire, le sénateur Denis Bouad et la députée Françoise Dumas étaient de la partie, mais rejoints cette fois-ci par le sénateur Laurent Burgoa et la conseillère régionale en charge de la Santé, Julie Delalonde. Tous ont salué le travail collectif des élus communautaires. « Malgré des sensibilités politiques différentes, ils ont su porter un projet sur l’ensemble du territoire et apporter de nouveaux services à la population« , a rappelé Denis Bouad. Et Laurent Burgoa d’ajouter : « C’est un bel exemple qui montre ce que les collectivités locales sont capables de faire lorsqu’on leur laisse de la liberté. » En effet, en 2018, la CCBTA avait fait le choix de prendre à sa charge la compétence Santé.

Depuis, la collectivité a développé plusieurs outils pour aider le secteur de la santé en souffrance. Les maisons de santé font bien entendu partie de la stratégie communautaire auxquelles s’ajoutent les conventions d’aides aux étudiants ainsi qu’une candidature au dispositif régional de lutte contre la désertification médicale. Ce dernier permet de recruter des médecins et infirmiers salariés pour impulser un service public régional de santé de proximité. Une rencontre est prévue le 2 juin prochain sur ce sujet.

Accéder à des soins de manière digne

D’autres projets seraient en cours de réflexion sur le territoire et devraient si toutes les planètes sont alignées, obtenir le soutien de la Région afin « que chacun puisse accéder à des soins de manière digne« , a insisté Julie Delalonde. Et la même de poursuivre : « Ce projet incarné par une belle équipe donne un peu d’espoir pour la santé. » La maison médicale de Bellegarde compte actuellement deux médecins généralistes, une sage-femme, deux infirmiers, deux kinésithérapeutes et deux ostéopathes. Deux cabinets sont encore vacants.

Pour rappel, la semaine dernière la CCBTA a obtenu de l’Agence régionale de santé (ARS) Occitanie, le passage de la ville de Beaucaire en zone d’intervention prioritaire (ZIP) et de Bellegarde en zone d’action complémentaire (ZAC). Concrètement, cela signifie des aides supplémentaires disponibles pour l’installation et/ou le maintien de l’activité de médecins généralistes.

Stéphanie Marin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité