A la uneActualitésAlès-CévennesCultureÉducation

LASALLE Le festival DOC-Cévennes à la recherche de l’Autre

(Photo DR)
Le préau de l’école, la filature, le foyer et la chapelle accueillent la 21e édition du festival (photo DR)

Après les rencontres professionnelles du mercredi, la 21e édition du Festival international du film documentaire entre ce jeudi dans le vif du sujet. Au menu, jusqu’à samedi soir, des documentaires pour aider à appréhender cette question, thème du festival : l’Autre, c’est qui ?

Avec une équipe en grande partie renouvelée, après 21 ans de bons et loyaux services des membres fondateurs, l’association Champ Contrechamp propose cette année un sujet au coeur même du travail de documentariste, l’Autre. « L’esprit des fondateurs plane toujours sur le festival, relate Marion Blanchaud, secrétaire de l’association. Celui du partage, de la question sociale, de la géopolitique, etc. »

Suffisant pour que l’Autre soit le thème de l’édition. À moins que l’année électorale, et le poids des questions identitaires dans celle-ci, n’ait influencé les programmateurs… « Oui et non, réplique Marion Blanchaud. C’est beaucoup plus général et ça rejoint l’intérêt des membres de l’équipe depuis 21 ans. Ce n’est pas lié particulièrement à la poussée de l’extrême-Droite. » Pour développer le thème, l’association – qui avait pourtant évoqué une édition réduite en raison de l’indisponibilité de l’habituel lieu de projection, le temple – attire sur trois jours 75 invités et 45 films. « On va dans le préau de l’école au lieu du temple. » Foyer, filature et chapelle sont également sollicités pour des films, des visioconférences et des tables rondes.

Les plus jeunes associés

Pour rajeunir quelque peu ses spectateurs, le festival a développé une programmation à l’intention des enfants. Ainsi, ce jeudi 26 mai à 10h45, un documentaire d’animation mettra en perspective la place de l’être humain dans la nature. L’association Lundi soir sera présente tout au long du festival pour réaliser des documentaires sonores. Une autre entité, Millau distribution, initiera le public au documentaire d’animation.

Le festival propose aussi un focus sur le Québec, avec huit films dédiés à la Belle province « dont sept en première française ». Les films de Pedro Costa, « à la limite entre documentaire et fiction », sont également au programme. Autre film inédit, Nous, Princesse de Clèves, un documentaire réalisé en réaction aux propos de Nicolas Sarkozy, alors président de la République, sur l’inutilité d’étudier l’ouvrage de Madame de la Fayette : le réalisateur a suivi l’étude du livre dans une école et retrouvé, dix ans après, les élèves de l’époque. Enfin, en lien avec l’actualité, la réalisatrice chinoise Ye-Ye propose H6, le destin de cinq familles qui se joue au sein de l’hôpital n°6 de Shanghaï.

François Desmeures

Programmation complète sur http://doc-cevennes.org

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité