ActualitésBagnols-UzèsEnvironnementPolitique

VILLENEUVE-LEZ-AVIGNON Voie verte et arrosage automatique au menu du conseil municipal

Le conseil municipal de Villeneuve-lez-Avignon s'est réuni ce jeudi 9 juin. Dix-neuf délibérations étaient à l'ordre du jour. (Marie Meunier / Objectif Gard)
Le conseil municipal de Villeneuve-lez-Avignon s’est réuni ce jeudi 9 juin. Dix-neuf délibérations étaient à l’ordre du jour. (Marie Meunier / Objectif Gard)

C’est un conseil municipal plutôt technique et rapide qui s’est déroulé ce jeudi soir à Villeneuve-lez-Avignon. Dix-neuf délibérations étaient à l’ordre du jour, dont deux portant sur la future voie verte de la RD 177 qui reliera la cité cardinalice à Pujaut. 

En effet, à la mairie de Villeneuve-lez-Avignon, on réfléchit depuis de longs mois à ce projet de voie verte sur cet axe « fréquenté au quotidien par les collégiens et lycéens se rendant au collège du Mourion et au lycée Jean-Vilar. Elle est également utilisée dans le cadre des déplacements domicile-travail« , indique Emmanuel Suffet, conseiller municipal délégué au Développement durable. L’aménagement de cette voie réservée aux piétons et aux cyclistes s’inscrirait au cœur de « l’approche environnementale » que l’équipe municipale imagine pour la ville.

Dès l’automne prochain, les travaux devraient débuter pour construire cette voie cyclable, large de 3 mètres, implantée à l’ouest de la RD177 sur 350 mètres linéaires. Une glissière de sécurité et un accotement sont prévus pour garantir la sécurité des usagers. « Les études et les travaux sont estimés à ce jour à 240 751€ HT, dont 58 035€ de travaux d’éclairage public« , détaille le conseiller municipal, rapporteur de la délibération. La Ville va également demander des subventions au conseil départemental du Gard, à la Région Occitanie, à l’Agglomération du Grand Avignon et au SMEG 30. Le but étant qu’il lui reste à charge 147 429€.

« Aux heures les plus chaudes de la journée, arroser c’est gaspiller »

« La réalisation de la jonction de cet itinéraire avec la commune de Pujaut est retardée pour cause de déclaration loi sur l’eau mais sera prochainement programmée« , ajoute Emmanuel Suffet. Sur les bancs de l’opposition, Geneviève Lepage (Villeneuve sociale, écologique et solidaire) se demande pourquoi ce serait à la Ville de financer la plus grosse partie du projet alors qu’il se trouve sur une route départementale. « Tout simplement car ce sont des voies considérées en agglomération. Seul le revêtement est pris en charge par le conseil départemental« , répond la maire, Pascale Bories. La délibération a été adoptée à l’unanimité.

À la fin du conseil municipal, le groupe d’opposition Villeneuve sociale, écologique et solidaire a également posé deux questions orales. L’une portait sur l’arrosage public, alors que les premières alertes sur la sécheresse sont déjà de mise : « Nous avons observé ces derniers jours que l’arrosage automatique public, sur certaines zones de Villeneuve-lez-Avignon, est programmé en plein milieu de l’après-midi. Aux heures les plus chaudes de la journée, arroser c’est gaspiller car l’évaporation est importante« , tonne Morgan Buisson. Et il en remet une couche : « Je rappelle également qu’il est inutile d’arroser les pistes cyclables, c’est glissant et donc dangereux pour les usagers. »

L’adjoint François Zanirato a assuré que les arrosages automatiques étaient programmés pour démarrer à partir de minuit pour finir en milieu de matinée. « En ce moment, il fait très chaud et très sec et les apports nocturnes en eau ne suffisent pas. C’est la raison pour laquelle nous activons l’arrosage la journée, de préférence le matin sur les plantations récentes. On préfère les arrosages courts et répétitifs pour une meilleure pénétration dans les sols et éviter le ruissèlement. » Le conseil municipal s’est terminé sans faire d’éclaboussures…

Marie Meunier

Et aussi… Solidarité. Le conseil municipal a attribué une subvention exceptionnelle de 100€ à l’association « Ton jour, ton rêve ». La somme correspond à la participation des agents de la collectivité à la journée du 21 mai dernier à Rochefort-du-Gard pour aider le petit Arthur, atteint d’aplasie bilatérale, une malformation des deux oreilles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité