A la uneActualitésBeaucairePatrimoine

TERRE D’ARGENCE Treize influenceurs invités par l’office de tourisme pour jouer les guides 2.0

L'Instameet co-organisé par l'office de tourisme Beaucaire Terre d'Argence et la société La Belle vie, a eu lieu samedi dernier. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

La promo, c’est aussi une question de réseaux. L’équipe de l’office de tourisme Beaucaire Terre d’Argence l’a bien compris. Pour la deuxième année consécutive, une dizaine d’influenceurs a été invitée à participer à l’opération Instameet.

L’Instameet co-organisé par l’office de tourisme Beaucaire Terre d’Argence et la société La Belle vie, a eu lieu samedi dernier. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Petit à petit, la Terre d’Argence sort de l’ombre, située au coeur d’un triangle d’or formé par des villes qui brillent par leur attractivité touristiques : Nîmes, Arles et Avignon. Cela n’a pas été sans efforts de l’équipe de l’office de tourisme Beaucaire Terre d’Argence qui d’année en année étoffe son offre. Sur ce territoire, les projecteurs sont à la fois tournés vers les monuments remarquables, mais aussi vers les hommes et les femmes eux aussi remarquables, toujours en associant la pédagogie au ludique. Preuve en est, l’été 2021 s’est soldé par un bilan positif, et ce malgré quelques points de crispation liés au contexte sanitaire et une météo parfois capricieuse.

Toutefois, pas question de s’endormir sur ses lauriers. Bercée par le chant des cigales, l’équipe de l’office de tourisme (OT) poursuit son travail de fourmi pour attirer toujours plus de visiteurs sur la Terre d’Argence. Pour ce faire, la communication est un outil indispensable. Il y a la version classique, les flyers, les prospectus et même les guides puisque cette année par le biais du pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) Garrigues et Costières de Nîmes, la Communauté de communes Beaucaire Terre d’Argence s’est associée à Nîmes métropole pour faire connaître leurs offres touristiques respectives à travers le Guide du routard. Mais il y a aussi la version 2.0.

Lors de la visite des influenceurs au Mas Carlot à Bellegarde. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Comme l’an dernier, une dizaine d’influenceurs repérée par Irina Meulemans, fondatrice de l’agence La Belle vie et partenaire de l’OT, a été invitée à découvrir le temps d’une journée les trésors de la Terre d’Argence. Ils représentent en tout 140 000 abonnés. Armés de leur smartphones, ils sont partis à la découverte du centre-ville de Beaucaire après avoir profité d’un petit-déjeuner dans le joli jardin du Mas d’Espiard à Vallabrègues. Les influenceurs ont bien sûr testé le désormais célèbre escape game, Raimond et la quête du Graal, à la forteresse de Beaucaire avant de participer à un pique-nique vigneron au Château Mourgues du Grès. Puis se sont essayés à l’art de la distillation d’huiles essentielles au Mas en Provence à Bellegarde, la pépite en or d’Occitanie. S’en sont suivis une visite de la cave du Mas Carlot et une dégustation, puis un apéro panorama à l’abbaye Saint-Roman à Beaucaire.

Un programme bien chargé que l’on a quasiment pu suivre en temps réel sur les comptes Instagram et Facebook des invités. C’était d’ailleurs leur mission du jour : promouvoir à grands coups de posts la Terre d’Argence. « L’an dernier, 300 stories et 50 posts ont été réalisés lors de l’Instameet, pour un minimum de 140 000 personnes touchées« , indique Marion Girard, en charge de la communication à l’OT Beaucaire Terre d’Argence. Pour ce deuxième rendez-vous, trois profils intéressaient particulièrement l’équipe organisatrice, deux Américains et une Espagnole, fraîchement installés dans la région. « Ils vont faire découvrir à leur communauté notre territoire et peut-être susciter l’envie d’y séjourner« , commente Marion. Un sacré plus, d’autant que l’an dernier, la clientèle étrangère s’est faite timide.

Laetitia la Valentinoise en visite à Beaucaire lors de l’Instameet. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Laetitia La Valentinoise compte près de 5 500 abonnés. Si elle a trouvé des pépites sur ce territoire, il lui faudra creuser davantage. « Sur mon compte, je propose des séjours à 2h ou 3h de route autour de Valence, clé en main. Je teste tout systématiquement. Cette journée était super, nous avons découvert de beaux endroits et de belles personnes, mais je dois savoir si ce qui m’a été proposé aujourd’hui, le sera aussi aux visiteurs « classiques ». » La jeune femme et son mari Gregory repartent donc avec de jolis souvenirs dans la tête et leur smartphone.

Stéphanie Marin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité