ActualitésBagnols-UzèsSociété

ROCHEFORT-DU-GARD Le SIDSCAVAR, véritable « trait d’union » sur le territoire

Farès Orcet et Jean-Christophe Magnaud, respectivement président et directeur du SIDSCAVAR. (Tessa Biscarrat / Objectif Gard)
Farès Orcet et Jean-Christophe Magnaud, respectivement président et directeur du SIDSCAVAR. (Tessa Biscarrat / Objectif Gard)

Le syndicat intercommunal pour le développement social des cantons de Villeneuve-lès-Avignon et Roquemaure (SIDSCAVAR) a tiré le bilan des cinq dernières années et prévoit les prochains plans d’action. 

La réunion des partenaires de mardi a permis d’établir la nouvelle Convention territoriale globale (CTG) qui regroupe les plans d’actions du syndicat. Elle ne sera signée qu’en fin d’année « quand tous les partenaires l’auront validée », précise Jean-Christophe Magnaud, directeur de SIDSCAVAR. La dernière CTG a abouti à plusieurs actions programmées comme l’acquisition de la base de loisirs les Cigales. Certaines n’avaient pourtant pas été programmées, comme pendant la pandémie, et dernièrement pour venir en aide aux soixante familles ukrainiennes arrivées sur le canton. Farès Orcet, président du syndicat, se dit « satisfait de la CTG », et explique que tout cela a été possible « grâce au tissu associatif ». 

Une réunion pour établir la nouvelle convention territoriale globale a été organisée mardi avec tous les partenaires. (Tessa Biscarrat / Objectif Gard)

Le principe de la réunion est de travailler en table ronde mais d’une nouvelle manière. Le SIDSCAVAR a troqué les actions par thèmes (petite enfance, emploi, seniors et jeunesse/enfance) par des plans plus transversaux (le partenariat, le territoire, la participation des habitants et les méthodes/outils). Cette nouvelle façon de travailler doit créer plus de lien entre les services et continuer à être le « trait d’union sur le bassin de vie », affirme Farès Orcet.

Pour les cinq prochaines années, certaines fiches d’action peuvent être maintenues ou modifiées, l’important reste « de coller aux besoins de la population et que ce soit réalisable », souligne le président. Il est nécessaire, pour lui, que les 36 000 habitants du canton sachent et utilisent les services mis à leur disposition. 

Tessa Biscarrat

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité