A la uneActualitésAlès-CévennesEnvironnementPolitique

FAIT DU SOIR Forage autorisé à Durfort : la commune va économiser 1 500 € par jour

(Photo François Desmeures / Objectif Gard)
L’un des deux forages du lieu-dit Cabanes, et le bâtiment technique nouvellement construit, entre Durfort et Saint-Félix-de-Pallières (photo François Desmeures / Objectif Gard)

La municipalité a reçu la bonne nouvelle le 16 juin dernier : le double forage qui lui permettrait d’être autonome l’été a reçu l’aval des instances nationales, après des mois de bataille. Durfort pourra ainsi éviter d’acheter, durant les trois mois les plus secs, son eau potable au syndicat mixte de Lasalle.

Le problème remonte « à des décennies, du mois de juin à septembre-octobre environ », explique le maire, Robert Condomines. Et, selon toute vraisemblance, il trouvera une issue mi-juillet, quand les deux nouveaux forages seront mis en fonction. Parce que la source qui fournit Durfort en eau potable (celle de Tresfont, sur la commune de Saint-Félix-de-Pallières, NDLR) donne bien durant l’année mais s’épuise lors des grosses chaleurs et des déficits pluviométriques.

« Mes prédécesseurs avaient décidé d’être clients du syndicat mixte de Lasalle. » Une solution d’urgence, en son temps, mais dont le modèle économique ne pouvait perdurer plus avant. « On achète ainsi l’eau 2,45 €/m3 et on la revend aux habitants 1,60 €. C’est devenu un problème structurel. On a chaque année entre 100 000 et 130 000 € de facture d’eau pour la commune. »

La source de Tresfont, captage historique de Durfort, sur la commune de Saint-Félix-de-Pallières, ne donne pas assez en été (photo François Desmeures / Objectif Gard)

La Municipalité de 2020 a donc placé le sujet comme prioritaire. « Déjà, on avait entre 10 et 12 m3 de fuites. » Après une recherche réalisée par une entreprise spécialisée, le problème a été résolu. Reste le problème d’approvisionnement et son coût, qui risquait de s’inscrire dans le temps : « Normalement, on ne peut pas subventionner l’eau, explique Robert Condomines. Le budget doit être équilibré. D’autant qu’en 2026, la compétence passe à la communauté de communes. Si à ce moment là le budget est subventionné, il le sera à vie. » D’où un coefficient multiplicateur bien trop important pour une commune pareille. Les municipalités précédentes avaient déjà entamé les démarches, celle-ci les a accélérées.

Bientôt une facture incitative ?

« On s’est battus, mes adjoints et moi, avec l’Agence régionale de santé. La seule chose qui bloquait, c’était l’autorisation de pomper. » Après avoir aussi rencontré la sous-préfète du Vigan, c’est finalement une dérogation que la commune a obtenue pour cette été, le temps que l’enquête publique soit réellement menée. « On espère qu’elle sera achevée en fin d’année », précise le maire. Entre-temps, les deux forages – d’un débit de 14 et de 4 m3 par heure –  et le bâtiment technique auront déjà été construit, à proximité du lieu-dit Cabanes, et l’alimentation électrique renforcée.

Le forage se trouvant dans la continuité de la source, et à bonne distance des anciennes mines, on voit mal ce qui pourrait justifier que l’eau potable de Lasalle, et son coût, emportent la partie. Le village pourra alors subvenir, en totale autonomie, aux besoins de ses administrés, soit environ 750 habitants à l’année et un peu plus d’un millier en été.

Gérée en régie municipale, l’eau reste un sujet de réflexion pour la municipalité de Robert Condomines. « On réfléchit actuellement à faire une facturation incitative, qui fasse payer plus cher les gros consommateurs. » Pour faciliter les interconnexions – et prévenir d’éventuelles sécheresse dans d’autres villages – la commune de Saint-Félix-de-Pallières a sollicité Durfort pour qu’elle rejoigne le syndicat mixte de Lasalle. Durfort y réfléchira d’autant plus sereinement, désormais, que la commune sera autonome en eau potable. Ça laisse le temps de discuter…

François Desmeures

francois.desmeures@objectifgard.com

Articles similaires

Un commentaire

  1. Espérons que l’eau ne soit jamais géré par une société privé dans notre beau village.
    Je salut l’initiative!
    Espérons également que cette histoire de facture incitative ne nous touche pas au portefeuille pour les gens n’ayant pas de piscine car il est déjà bien impacté par la hausse de la totalité de nos achats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité