A la uneActualitésCamargueGardVidéo

GRAU-DU-ROI Opération « sécurité en mer » : aucune infraction ne passe entre les mailles du filet

Ce dimanche, la gendarmerie et les Affaires maritimes ont mené une opération d prévention auprès des plaisanciers au Grau-du-Roi. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

La gendarmerie et les Affaires maritimes ont mené ce dimanche 10 juillet au Grau-du-Roi, une action de prévention auprès des plaisanciers. Des opérations de contrôles seront effectuées tout au long de l’été le long du littoral jusqu’à Sète, pour s’assurer du respect des règles de navigation et de sécurité.

Ce dimanche, la gendarmerie et les Affaires maritimes ont mené une opération de prévention auprès des plaisanciers au Grau-du-Roi. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Vague après vague, les touristes déferleront vers la Méditerranée. Comme chaque année, le Grau-du-Roi, une des stations balnéaires les plus prisées du Languedoc-Roussillon, devrait enregistrer un bond de fréquentation, aussi bien sur terre que sur l’eau. Avec ses 5 250 anneaux, Port-Camargue est le plus grand port de plaisance d’Europe et le deuxième au monde après San Diego aux États-Unis. Tout logiquement en période estivale, le trafic maritime augmente dans ce port, mais aussi autour alimenté par les locations de bateaux ainsi que l’arrivée des jets-ski, des paddles, des kitesurf, des windfoil etc.

Le windfoil est la nouvelle activité nautique à la mode. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Tout ce petit monde – une centaine en moyenne par jour – se retrouve autour de la flèche sableuse de l’Espiguette notamment, un spot devenu incontournable. « Cette concentration d’activités sur ce secteur nous a amenés à modifier le plan local de balisage l’an dernier en lien avec la commune, pour mieux répartir les différentes zones et créer un espace dédié à l’accostage. C’est vraiment la spécificité de cette flèche sableuse », expliquait ce dimanche matin, Florence Boulenger, déléguée adjointe mer et littoral pour l’Hérault et le Gard, à la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) de l’Hérault.

Stéphane Cluzel, responsable de l’Unité littoral des affaires maritimes 34-30. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Charge à chaque usager de la mer de respecter ce plan, sans quoi, il risque au mieux d’être verbalisé – jusqu’à l’annulation du permis pour les bateaux et véhicules de loisirs nautique – au pire de créer un accident. Les autorités maritimes veillent au grain et procèdent à des contrôles pour le respect de ces plans locaux de balisage et plus largement à la réglementation en général de la navigation ainsi que les gestes de sécurité élémentaires. Ils concernent les plaisanciers mais aussi les professionnels de la pêche.

Florence Boulenger, à droite, accompagnée de la préfète du Gard, Marie-Françoise Lecaillon et le maire du Grau-du-Roi. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Ces actions sont menées « sur des secteurs à risques ciblés en fonction des connaissances du terrain des unités de tout le littoral, mais aussi des signalements qu’elles ont reçu de la part des différents partenaires, ports, communes ou autres unités nautiques telle que la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer, NDLR) », précise Florence Boulenger. Ce dimanche 10 juillet, une opération interministérielle de contrôles en mer a eu lieu à Port-Camargue, placée sous l’autorité par délégation du préfet maritime et coordonnée par les services de la DDTM. 18 agents de l’unité littoral des affaires maritimes du Gard et de l’Hérault, de la brigade nautique côtière du Grau-du-Roi, celle de Marseillan et de la brigade de gendarmerie maritime de Sète, ont ainsi été mobilisés pour faire de la prévention selon le triptyque : « Préparer, équiper, alerter. »

Des fondamentaux selon l’adjudant-chef Christophe Leger de la brigade nautique du Grau-du-Roi. Et pourtant… « Comme pour un vol en avion, une sortie en mer doit être préparée pour éviter le danger. Il faut être sûr des conditions météorologiques, de son matériel pour soi, comme pour le bateau ». Et s’il insiste de la sorte c’est parce qu’en 2021, sur les 2 400 contrôles réalisés par les unités lors de la période estivale, 240 infractions ont été relevées dont 40 % concernent des défauts d’armement des embarcations, donc tout ce qui concerne le matériel de sécurité à bord.

Nous avons pu le constater lors de notre virée à bord du navire semi-rigide de l’ULAM 34-30. Avec trois gilets de sauvetage pour cinq passagers, un équipage a été contraint de rentrer au port pour rectifier cette erreur. L’autre grand pan des infractions concerne les vitesses excessives, notamment dans la bande des 300 mètres où la limitation est fixée à 5 noeuds, y compris à 300 mètres des entrées et sorties de port, des digues et des jetées.

« Depuis deux ans, nous avons constaté une multiplication des comportements à risque avec une volonté de profiter de la mer en oubliant les règles de prudence », indique Florence Boulenger. Présente lors de cette opération de contrôles au Grau-du-Roi, la préfète du Gard, Marie-Françoise Lecaillon, a immédiatement fait le lien avec deux de ses domaines de compétences. « Lorsqu’il y a des règles, il faut les respecter, tout comme pour la sécurité routière et la prévention des risques incendie. » Et dans l’eau, les baigneurs aussi doivent se soumettre aux règles. « Une baignade lorsque les conditions ne sont pas favorables, c’est vous mettre en danger mais aussi mettre les sauveteurs en danger », rappelle la préfète du Gard.

Des radars pédagogiques à Port-Camargue

Le maire du Grau-du-Roi, Robert Crauste, est revenu sur la création d’une brigade nautique de la police municipale et a annoncé l’installation de radars pédagogiques à l’entrée du port. Ce dispositif contrôle la vitesse des bateaux dans le sens entrant. Rappelons que la limitation est fixée à 3 noeuds. En test depuis deux mois, ce nouvel équipement sera inauguré le 13 juillet prochain.

Yan Roux, directeur-adjoint de la capitainerie de Port-Camargue, présente le radar pédagogique qui sera inauguré le 13 juillet. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Stéphanie Marin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité